Menu
Écouter le direct

Exclu : Magic Malik reprend "Strode Rode" de Sonny Rollins

Publié lepar Guillaume Schnee
Magic Malik Jazz Association © Pierre-Emmanuel Rastoin
Magic Malik Jazz Association © Pierre-Emmanuel Rastoin ©Autre

Avec son quintet Jazz Association, l’inclassable flûtiste sort pour la première fois un album de reprises et s'envole en toute liberté sur les traces des grands créateurs du jazz moderne.

Nomade et explorateur musical, le flûtiste et compositeur Magik Malik  est en perpétuelle quête de nouveaux sons, alternant les projets autour des jazz, des musiques improvisées et contemporaines. Formé à la rigueur de la musique classique, Malik Mezzadri est de ces créateurs pour qui la musique est métisse, toujours en mouvement, rien d'étonnant alors de le voir s'imprégner dans ses nombreux projets hybrides de musiques caribéennes et africaines, de M-Base et de groove cosmiques. Un an après l'album Magic Malik Fanfare XP, continue sur les voies de l'improvisation, mais cette fois en se lançant sur les traces des géants du jazz moderne que furent Clifford Brown & Max Roach (Daahoud  et* Joy Spring* ), Miles Davis (My Ship ), Thelonious Monk (In Walked Bud ), Wayne Shorter (Fee-Fi-Fo-Fum  et Yes or No ), John Coltrane (Straight Street  et You Are Too Beautiful )

Des reprises de standards gravés avec son quintet de virtuoses Jazz Association réunissant le trompettiste Olivier Laisney, le pianiste Maxime Sanchez, le contrebassiste Damien Varaillon et le batteur Stefano Luccini. Magic Malik et ses complices évitent ici l'écueil de la redite fidèle et stérile ou de réarrangements hasardeux de ces chefs-d'oeuvre bop et hard-bop, à l'image de cette interprétation libre de Strode Rode  du saxophoniste ténor Sonny Rollins. Un titre extrait du cultissime Saxophone Colossus sorti en 1956 et écrit en hommage au trompettiste Freddie Webster qui mourut dans l'hôtel Strode à Chicago. Épaulé par sa Jazz Association, Magic Malik redonne vie, de façon magistrale, au torrent de rythmes nerveux et au swing extatique de ce titre fou développé en son temps par Rollins, Tommy Flanagan, Max Roach et Doug Watkins. Attendu le 24 mai, l'album Magic Malik Jazz Association  sort sur le label de jazz participatif français jazz&people.

"Le choix de cette composition de Sonny Rollins c’est le choc que j’ai eu après avoir écouté la version du saxophoniste Gary Thomas (1990). J’ai aussi fait un clin d’oeil à la composition "Evidence" de Thelonious Monk dans les pêches du pont. " Magic Malik

Magic Malik est en concert :
le 31 mai au festival Jazz sous les pommiers à Coutances
le 11 juin au Studio de l’Ermitage à Paris
le 17 juillet au Festival Radio France à Montpellier