Menu
Écouter le direct

Entre soul et jazz, la bonne surprise Nubiyan Twist

Publié lepar Ghislain Chantepie
Nubiya Brandon, meneuse d'hommes dans Nubiyan Twist | DR
Nubiya Brandon, meneuse d'hommes dans Nubiyan Twist | DR ©Radio France

Le jeune collectif anglais lève le voile sur son prochain album avec une nouvelle pépite de groove grisant.

Ils ont la vingtaine, ils habitent à Londres, et ils semblent eux aussi surgis du bouillonnement musical qui étreint encore et toujours les clubs de la capitale anglaise. Le jazz avait déjà de la chance outre-Manche, avec tous ces jeunes cracks qui rénovent la note bleue à coup de sonorités d’aujourd’hui. Mais dans l’ombre des stars Shabaka Hutchings, Kamaal Williams et autres Nubya Garcia, une myriade de promesses continue encore de s’agiter, parmi lesquelles l’excitant collectif afro-jazz Nubiyan Twist.

Derrière ce nom exotique se cache en réalité une vraie petite armée, une douzaine de jeunes musiciens originaires pour la plupart de Leeds et mobilisés au service d'un groove le plus british qui soit. Car oui, on pourrait assez facilement retrouver la chanteuse Nubiya, le sax ténor Denis et leurs camarades aux côtés de Gilles Peterson et ses ouailles, tant ils semblent cultiver comme lui cette recette bien anglaise d'un melting-pot soulful tous azimuts.

Ce n’est pourtant pas chez Brownswood mais chez Strut Records, autre label parmi les plus curieux de la capitale anglaise, que cet orchestre de poche annonce la sortie en février prochain de son nouvel album intitulé Jungle Run. Et il n'est pas vraiment surprenant que Nubiyan Twist ait tapé dans l’œil de Quinton Scott, le patron de Strut, tant la prochaine livraison du groupe parait déjà on ne peut plus solide.

Premier extrait dévoilé aujourd’hui, *Tell It To Me Slowly *  annonce ainsi la couleur d’une nouvelle combinaison chaleureuse entre soul, jazz et broken-beat, le tout porté par un duo vocal mixte particulièrement bien dosé. Percussions, batterie, guitare, basse et claviers, sans oublier une vraie section de cuivres et quelques arrangements électroniques, les ingrédients sont ici sélectionnés avec soin pour concocter cette jolie salade de groove à l’anglaise. Pour ne rien gâcher, sont également annoncés sur ce nouveau disque des invités de marque parmi lesquels les vétérans Tony Allen et Mulatu Astatke, parrains de choix pour le jeune collectif. 2019 s'annonce bien.