Menu
Écouter le direct

DJ Amir signe un mix jazz pour sa compilation "Strata Records - The Sound of Detroit"

Publié lepar Guillaume Schnee
DJ Amir / BBE Music
DJ Amir / BBE Music

BBE Music et 180 Proof Records éditent une sélection de 23 trésors du label culte de la contre-culture jazz des années 70.

A l'instar de labels comme Back Fire, Strata Records a été un véritable laboratoire pour la scène jazz avant-gardiste contestataire et afrocentriste américaine. Fondé en 1969, par l’ancien artiste de Blue Note Kenny Cox, la maison de disque n'a sorti qu'une dizaine d'albums en six ans d'existence mais les archives de cette communauté éphémère d'artistes regorgent de trésors parfois inédits qui témoignent de cette période à Detroit ou le spiritual jazz se mêlait en toute liberté au groove et au free jazz. Avant la sortie d'un premier volume de la compilation Strata Records - The Sound of Detroit attendu le 25 mai, le fondateur de 180 Proof et conservateur du catalogue Strata, DJ Amir nous offre un mix d'une heure comprenant des productions de Stanley Cowell, Kelelee Patterson, Kenny Cox, Max Roach avec Abbey Lincoln ou Maulawi Nururidin :

Après avoir exhumé des joyaux comme l'album live de Charles Mingus perdu depuis longtemps, Jazz In Detroit, le label BBE et DJ Amir nous content l'histoire de ce label influent et de ses musiciens installés un temps dans le Michigan pour ce projet commun loin du business et de la fureur de New York. "J'ai soigneusement choisi mes titres favoris, une sélection de morceaux qui n'ont pas déjà été bootleggées ou compilés dans le passé; des titres connus par les fans ou obscurs, parfois des prises inédites. Ce n'est en aucun cas une compilation exhaustive et complète, mais ce sont les chansons qui représentent vraiment le catalogue" explique DJ Amir. Strata Records - The Sound of Detroit est en écoute intégrale ici :