Menu
Écouter le direct

"Divided Horizon", les mondes multiples et envoûtants d’Aki Rissanen

Publié lepar Catherine Carette
Aki Rissanen - Ville Juurikkala - Dave Stapleton
Aki Rissanen - Ville Juurikkala - Dave Stapleton

Le pianiste finlandais tente l'aventure passionnante du solo sur une musique néo-classique improvisée avec des influences jazz. Un album magistral !

En 2019 nous mettions en lumière Art in Motion, le troisième album du trio d'Aki Rissanen, une des formations les plus passionnantes de la bouillonnante scène scandinave actuelle. À l'été 2020, pendant la pandémie, le pianiste d'Helsinki a ressenti le besoin de chercher la sérénité dans sa musique. Il a passé beaucoup de temps dans un chalet à l'Est de la Finlande, en famille, et c'est au cœur de cet univers apaisé qu'il est revenu à l'essentiel. Ce travail d'introspection accompli avec un vieux piano fut sublimé par son fidèle piano à queue Steinway et par un étrange clavier hybride expérimental. Avec le titre Vallons, on se laisse happer par le versant lyrique de l'univers d'Aki Rissanen, dans ce troisième album solo :

"J’ai eu le temps de me lever et de regarder. J’ai vu des ruisseaux pleins d’étoiles en plein jour" - Aki Rissanen

Sur plusieurs compositions de l'album vous découvrirez Omniwerk, un bijou inventé par les facteurs d’instruments finlandais Jonte Knif et Jukka Ollikka qui offre d'étonnantes possibilités et combinaisons de jeux et de sons. Il mêle deux instruments à clavier historiques : thegeigenwerk, une invention de Léonard de Vinci qui produit un son de violon et thelautenwerk, un luth à clavier de l'époque baroque. 

Certains morceaux ont été joués en live, complètement acoustiques, explique le pianiste qui souhaitait les garder comme le son principal du disque. Il y a ajouté des compositions enregistrées sur ce fameux Omniwerk, dont il a exploité tout le potentiel : 

J'ai utilisé le son naturel et pincé, j'ai coupé les cordes avec mes doigts, j'ai joué le son arqué, comme une corde et j'ai cherché des harmoniques pour sonner comme une vielle à roue. J'ai également échantillonné l'Omniwerk avec l'ordinateur et l'ai séquencé dans le logiciel d'enregistrement.

De formation classique, Aki Rissanen a toujours eu une passion pour la musique improvisée, le minimalisme, l’impressionnisme, les musiques répétitives et contemporaines et l'électro. Connu tout d'abord pour ses œuvres avec Dave Liebman sur German Ozella Music et Verneri Pohjola sur British Edition, il a joué aussi avec Rick Margitza, Randy Brecker, Mats Gustafsson, Daniel Humair ... avant de se consacrer à sa propre musique.  

On aime l'écriture élégante de cet opus, ses phrases mélodiques de toute beauté, la richesse des textures sonores, les motifs répétitifs envoûtants et le son remarquable de ce Divided Horizon. Un album élégant et subtil qui a la beauté spirituelle apaisante et le cœur qui s’emballe. 

Divided Horizon est porté par le label britannique Edition Records. Il sera disponible en version digitale le 25 juin mais la sortie est repoussée au 3 Septembre.

Divided Horizon - Aki Rissanen - Edition Records
Divided Horizon - Aki Rissanen - Edition Records