Menu
Écouter le direct

Diego Imbert et Alain Jean-Marie célèbrent Bill Evans

Publié lepar Catherine Carette
Diego Imbert et Alain Jean-Marie - Photo de Pierre Colletti
Diego Imbert et Alain Jean-Marie - Photo de Pierre Colletti

Poésie intimiste entre le contrebassiste français et le pianiste guadeloupéen sur cet "Interplay-The Music of Bill Evans" en hommage à l’un des musiciens les plus influants de la planète jazz.

Dans l’écoute attentive de l’autre et la liberté de chacun, le cœur du duo balance à deux ou pas du tout. Celui que Bill Evans et Eddie Gomez ont expérimenté a fasciné Diego Imbert qui a souhaité en faire revivre la magie. Pari réussi pour la douceur du propos, le son soigné, la réactivité et la prise de risque de cet opus attendu le 13 novembre.

Tout aussi à l'aise dans la musique classique et contemporaine que dans le jazz manouche et moderne ou encore la pop et les musiques latines, Diego Imbert est un des bassistes et contrebassistes les plus demandés de la scène française. De son maître Eddie Gomez, il a appris que liberté pouvait rimer avec musicalité. 

Pour cet Interplay-The Music of Bill Evans, il n’est pas question de copier le duo originel mais plutôt de rechercher un langage commun qui évoque l’univers de Bill Evans dans un tableau contrasté. Entre le lyrisme et la précision de Diego Imbert et la sensibilité à fleur de peau d'Alain Jean-Marie, figure majeure du be-bop, fusionnant l'esprit de la biguine et du jazz, il y a une grâce propice à l'envol. 

J’ai aussi compris que sur l’instrument il n’y avait aucune limite, sinon seulement celles que l’on se met dans la tête.

Bill Evans est un modèle pour plusieurs générations de pianistes. Il a renouvelé l’art du trio en plaçant le piano au même niveau que la contrebasse et la batterie jusqu’alors cantonnées au rôle d’accompagnement. On se souvient notamment de celui qu'il formait avec Eddie Gomez et le batteur Zigmund Eliotson ou de cet autre avec le batteur Jack Dejohnette. De son tête à tête historique et novateur formé en 1966 et jusqu’en 1977 avec Eddie Gomez, on retient les disques Intuition (1975) enregistré aux studios Fantasy de Berkeley et Montreux III capté au Festival de Jazz de Montreux le 20 Juillet 1975.

"Interplay-The Music of Bill Evans" sort le 13 novembre sur le label Trebim Music. Concert de lancement de l’album le jeudi 3 décembre au Bal Blomet (Paris 15ème) dans le cadre des Jeudis Jazz Magazine.