Menu
Écouter le direct

Le nouveau bijou d'Ambrose Akinmusire

Publié lepar Catherine Carette
Ambrose Akinmusire - ambroseakinmusire.com
Ambrose Akinmusire - ambroseakinmusire.com

Dans son nouvel album qui sort le 5 juin, le trompettiste d’origine nigériane dénonce la condition des Afro-américains aux États-Unis.

Tout comme sur Origami Harvest où il invitait le rappeur Kool A.D. qui scandait : «America ! Americana ! America-nah, le grand monstre, Les porcs tuent les hommes aux pigments sombres.», Ambrose Akinmusire  poursuit son combat contre les injustices que subit la communauté afro-américaine dans son pays de résidence. 

En connivence avec le blues dans un contexte contemporain, le musicien-penseur-conteur s'engage encore et toujours sur son cinquième album porté par l'historique label Blue Note, car pour lui "toute décision et toute action sont politiques". En témoigne le titre Mr. Roscoe (consider the simultaneous) dédié au saxophoniste Roscoe Mitchell, co-fondateur du Art Ensemble of Chicago : 

Grâce à son impressionnante maîtrise de l'instrument, à la richesse de ses timbres et à la grâce harmonique de ses compositions sophistiquées, Ambrose Akinmusire est aujourd'hui l’un des artistes les plus passionnants de la scène jazz actuelle. Avec ses amis et compagnons de scène de longue date, le pianiste Sam Harris le contrebassiste Harish Raghavan et le batteur Justin Brown, la profonde communion tient du sublime. Bercé par l'afrobeat et le jazz émancipé de son père et le penchant soul et gospel de sa mère, Ambrose Akinmusire porte en lui l'héritage des anciens tout en ouvrant grandes ses oreilles sur le monde. 

Je pense plus que jamais que ce n’est pas vraiment moi qui joue, ce  qui m’enlève un poids des épaules. Mon boulot, c’est de faire tout ce qu’il faut pour que l’esprit puisse s’exprimer à travers moi.