Menu
Écouter le direct

"2.0", le nouvel album en or de Stéphane Belmondo et Sylvain Luc

Publié lepar Catherine Carette
Stéphane Belmondo et Sylvain Luc - Photo de Marc Obin
Stéphane Belmondo et Sylvain Luc - Photo de Marc Obin

20 ans après leur premier duo, le trompettiste - bugliste et le guitariste récidivent en toute beauté.

Stéphane Belmondo, le petit protégé de Chet Baker, remportait, avec son frère Lionel Belmondo, le prix Django Reinhardt de l'Académie du Jazz 1994, avant de partir vivre à New York où il joue notamment avec Dee dee Bridgewater. Revenu en France, il s'engage dans de multiples collaborations fructueuses, notamment avec Jacky Terrasson, son frère Lionel, Yusef Lateef, Gregory Porter ou encore Milton Nascimento.  

Sylvain Luc est à l'aise sur tous les registres. Sa technique époustouflante et la profondeur de son jeu en font un compagnon de scène très apprécié par Al Jarreau, Richard Galliano, Wynton Marsalis, Lokua Kanza, Elvin Jones, Manu Katché, Portal, Lubat, Larry Coyrell, Al Di Meola, Lockwood, Mc Laughlin, Bireli Lagrène et tant d'autres. 

En 1999, les deux jazzmen surdoués présentaient Ameskeri, un premier disque qui avait défrayé la chronique où ils reprenaient la Chanson Douce d'Henri Salvador et Menilmontant de Charles Trenet. Ils passent de nouveaux aux aveux dans un duo sans tricherie qui sort des sentiers battus. Nommé 2.0, l'album porté par le label Naïve, évoque leurs vingt années de complicité et la maturité acquise grâce à leurs multiples aventures respectives, ainsi que l'ère numérique de notre société en mutation. Il sort le 18 octobre mais le duo tourne déjà avec ce répertoire .

Hormis deux reprises ( un morceau de Philippe Sarde et un de Stevie Wonder), Sylvain Luc signe six compositions et Stéphane Belmondo, trois des morceaux de cet opus raffiné. Trois pièces, dont le morceau éponyme, sont basées sur l’improvisation. Mention spéciale pour les somptueuses ballades Evanescence et Tard le soir de Sylvain Luc ou encore Joey’s Smile et The Melancholy of Rita de Stephane Belmondo. La maturité acquise au cours de leurs carrières respectives donne du poids à leur complicité renouvelée. L'osmose est totale et sans artifice et le cœur est grand ouvert.  

On a aimé aussi le coup de chapeau de Stéphane Belmondo à son maître et ami Chet Baker, un hommage que FIP mettait en lumière l'année dernière lors d'un C'est Magnifip consacré au trompettiste à l'occasion des 30 ans de sa disparition. On aime aussi le duo idyllique de Sylvain Luc avec la guitariste Marylise Florid que nous recevions en session live pour la sortie de leur album D'une rive à l'autre. 

Notez que les deux musiciens viendront jouer en direct de notre ClubJazzafip du lundi 21 octobre

Concerts de lancement de l'album :

14 novembre à Paris au New Morning
29 novembre à Jazz au Fil de l'OiseI