Menu
Écouter le direct

"What We Call Life", la néo-soul introspective de Jordan Rakei

Publié lepar Guillaume Schnee
Jordan Rakei / Photo Joseph Bishop
Jordan Rakei / Photo Joseph Bishop

Avec son écriture subtile et sensible, le songwriter et musicien néo-zélandais signe un quatrième album de neo-soul intimiste sublimée par un univers sonore toujours plus riche.

Plébiscité pour son talent de songwriter autant que pour la richesse de ses créations néo-soul / R&B atmosphériques, le jeune chanteur, multi-instrumentiste et producteur originaire de Nouvelle-Zélande s'est progressivement installé comme l'un des chroniqueurs les plus sensibles et les plus inspirés de nos sociétés en crise. En 2019, Jordan Rakei sortait l'album Origin où il s'interrogeait sur la façon dont la technologie et les médias sociaux interfèrent avec notre vision de l’humanité. C'est avec une vision beaucoup plus introspective et un univers sonore enrichi que l'artiste présente son quatrième album, What We Call Life, attendu le 17 septembre sur le label anglais Ninja Tune et dont plusieurs titres sont à découvrir ici :

Adepte de la méditation et de la pleine conscience, c'est dans la démarche de la thérapie que Jordan Rakei a trouvé l'inspiration pour ce virage artistique plus personnel. Un changement de ton intime qu'il attribue aussi à l'écoute du travail d’artistes majeurs comme Laura Marling, Scott Matthews, Joni Mitchell et John Martyn pendant l'écriture de ce nouvel album : "Leurs textes sont généralement très honnêtes, et parfois même sans ambiguïté. J'étais jaloux de leur ouverture, alors que mes textes, par le passé, s'apparentaient plutôt à des commentaires".

Jordan Rakei - album "What We Call Life" / Ninja Tune
Jordan Rakei - album "What We Call Life" / Ninja Tune

Une collection de titres magnifiques sur lesquels Jordan Rakei se livre avec une vulnérabilité poignante évoquant ses schémas comportementaux et ses angoisses, ses relations familiales, son héritage métis ou sa vie à Londres. L'artiste qui avait l'habitude de travailler seul et d'enregistrer la plupart des instruments, a cette fois fait appel à un groupe dès le travail de composition en s'entourant de Chris Hyson, Jim Macrae, Jonathan Harvey, Imraan Paleker et Ernesto Marichales. Un travail collectif qui a permis au producteur de plonger plus profondément dans son univers sonore mélodique et rythmique novateur, fusionnant électronique et acoustique, grooves rugueux et atmosphères planantes, pour créer quelque chose de plus riche, plus détaillé et plus texturé qu'auparavant.