Menu
Écouter le direct

"Vulture Prince", la poésie soufie d'Arooj Aftab

Publié lepar Guillaume Schnee
Arooj Aftab / Photo Diana Markosian
Arooj Aftab / Photo Diana Markosian

La compositrice et chanteuse pakistanaise basée à Brooklyn sort son deuxième album, mêlant avec une grâce infinie poésie mystique soufie, transe électronique et structures jazz.

Née et élevée à Lahore, au Pakistan, Arooj Aftab s'inspire de la poésie et de la musicalité de Rumi, Abida Parveen et d'autres poètes soufis ainsi que diverses formes de musiques classiques pakistanaises et nord-indiennes. Au début des années 2000, la compositrice rayonne sur la scène underground de son pays avec son univers sonore intégrant cette poésie dévotionnelle dans un univers sonore contemporain qu'elle définit comme « quelque chose de nouveau qui résonne à la fois musicalement et politiquement pour le moment contemporain ». 

Diplômée de la Berklee School of Music, Arooj Aftab vit depuis à New York et a collaboré avec des artistes comme Meshell Ndegeocello, Esperanza Spalding ou Abida Parveen. Après son premier album Bird Under Water sorti en 2015, Arooj Aftab revient avec Vulture Prince, un deuxième album cathartique, son frère étant mort pendant l'écriture de ces sept nouveaux poèmes où les structures musicales traditionnelles, jazz et électroniques s'enchevêtrent avec une élégance rare. La chanteuse est accompagnée ici par une myriade de musiciens virtuoses : Badi Assad, Maeve Gilchrist, Jamey Haddad, Kenji Herbert, Shazhad Ismaily, Juliette Jones, Petros Klampanis, Nadje Noordhuis, Gyan Riley, and Darian Thomas.

« Vulture Prince consiste à revisiter des endroits que j’ai appelés les miens », déclare Arooj Aftab en rajoutant « Des lieux qui n’existent plus forcément. Il s’agit de personnes, d’amitiés, de relations inattendues à court terme et de la manière de gérer cela. »

L'album Vulture Prince est attendu le 23 avril sur le label New Amsterdam.