Menu
Écouter le direct

“Under The Heavy Sun”, ivresse solaire de Daniel Lanois

Publié lepar Ghislain Chantepie
Daniel Lanois chez lui à Toronto | Marthe A. Vannebo
Daniel Lanois chez lui à Toronto | Marthe A. Vannebo ©Getty

Le producteur canadien lève le voile sur son prochain album solo avec un premier extrait au groove atmosphérique.

La dernière fois que Daniel Lanois a clignoté sur nos radars, c’était au détour d’une nouvelle édition d’Apollo: Atmospheres and Soundtracks, chef d’œuvre presque quarantenaire de Brian Eno. Dans le creuset des années 80 où il fit ses premières armes, le jeune producteur d’alors se faisait ainsi déjà entremetteur sonore entre l’ex Roxy Music et son frère Roger pour donner naissance à cette prophétie cosmique des musiques planantes.

Ce sens du conseil, de l’expertise et de l’influence musicale, Daniel Lanois le cultiva ensuite durant toute sa riche carrière. Arrangeur hors pair, il devint en quelques années un sorcier du son dont le flair fut recherché par les plus grands parmi lesquels U2, Bob Dylan ou encore Neil Young. Dans le secret de son studio naquirent ainsi des hits fameux qui l’associèrent à de nombreux Grammy Awards, mais aussi une riche production solo au fil d’une dizaine d’albums signés en nom propre.

Jonglant longtemps entre rock et ambient dans ses propres productions, Lanois renouait avec ses premiers amours planants en 2016 pour un disque composé avec le Californien Rocco DeLuca. Deux ans plus tard, il formait encore un tandem aussi improbable qu’audacieux avec le gourou du breakcore Venetian Snares sur un excitant projet à quatre mains. Aujourd’hui, ce grand musicien annonce un nouveau long-format en solo pour le printemps prochain intitulé Heavy Sun.

Promettant un mix entre « gospel classique et électronique moderne » d’après un communiqué, ce nouvel album enregistré entre Los Angeles et Toronto se découvre dès à présent avec un premier extrait en forme d'ivresse solaire. Surfant sur la qualité de ses textures, Under The Heavy Sun mêle ainsi une rythmique dub cosmique aux voix et aux cordes chaleureuses de son équipe de cracks Rocco DeLuca, Jim Wilson et Johnny Shepherd. Un groove atmosphérique parfaitement taillé pour répondre à l’objectif affiché de Lanois de « remonter le moral des gens avec cette musique ». Merci Daniel.