Menu
Écouter le direct

L’évasion psyché-soul de Sarah Williams White

Publié lepar Guillaume Cohonner
Sarah Williams White. Crédits : Tom Skelton
Sarah Williams White. Crédits : Tom Skelton

Basée dans le bouillonnant quartier de South London, la multi-instrumentiste revient après une période de pause, avec un album foisonnant d’arrangements atypiques où il est question d’évasion.

Après un premier album, Off The New World, paru en 2015, qui convoquait le mysticisme d’Erykah Badu dans une musique néo-soul inventive, nous avions perdu la trace de cette jeune londonienne. S’autorisant une période de hiatus, cette hippie anglaise citadine comme elle aime à se définir, vient de sortir Unfathomable, disque à la fois pointu par ses arrangements et entêtant pour ses mélodies pop-soul.

Signée sur l’excellent label First Word Records, qui regroupe la nouvelle garde anglaise désireuse de repousser les frontières entre la soul, le jazz et le hip hop, Sarah Williams White est une artiste totale, produisant elle-même cet album. Elle le définit comme un disque d’évasion, un échappatoire imaginaire vers la nature, pour se reconnecter à notre planète. Et il est vrai que ce disque apaisé a le charme du « fait à la maison » et contient son lot de singles à l’efficacité déconcertante.

Mélange de folktronica et de psyché soul, Unfathomable est un album plus complexe qu’il n’y parait. Du single inaugural Nebula et ses boucles percussives que n’aurait pas renié Flying Lotus, aux drones qui semblent échappés d’un didgeridoo futuriste dans Exit Lyra en passant par le dub mutant de Those Ones, Sarah puise son inspiration dans des expérimentations sonores, parfois abscons où sa voix soul et chaleureuse se pose, créant un fascinant paradoxe.

Sarah Williams White s’inscrit avec cet album comme l’une des artistes psyché-soul les plus talentueuses d’Albion. On attend déjà impatiemment la suite.

Sarah Williams White – Unfathomable (First Word Records)