Menu
Écouter le direct

Roy Ayers revient avec l'album "Jazz Is Dead 002"

Publié lepar Guillaume Schnee
Roy Ayers / The Artform Studio
Roy Ayers / The Artform Studio

Véritable prophète du groove, le vibraphoniste sort son premier album en neuf ans, une résurrection initiée par les producteurs stars Shaheed Muhammad et Adrian Younge.

Inséparables depuis leur projet commun The Midnight Hour, le multi-instrumentiste et producteur surdoué Adrian Younge et le producteur de Brooklyn Ali Shaheed Muhammad, membre du mythique crew hip hop A Tribe Called Quest, se sont lancé en 2017 dans le projet fou de réhabiliter leurs héros musicaux avec une série d'albums intitulés Jazz Is Dead. Les deux icônes de la Great Black Music actuelle viennent d'annoncer la sortie du premier volet de cette aventure discographique, Jazz Is Dead 002, gravé avec le vibraphoniste groove Roy Ayers. Une collection de huit compositions originales, écrites à 6 mains et enregistrées au studio Linear Labs de Younge à Los Angeles.

A bientôt 80 ans, le Californien Roy Ayers fait figure de prophète de la musique afro-américaine, avec ses 50 albums produits en un demi-siècle (et mille fois samplés), ses aventures jazz avec le flûtiste Herbie Mann, son groupe jazz funk Roy Ayers Ubiquity, sa participation au mouvement Blaxploitation (la BO de Coffy en 1973) ou son album Music of Many Color_s avec Fela Kuti en 1980. Pourtant son dernier album, autoproduit, King of the Vibes sorti en 2011 est passé totalement inaperçu. Avec _Jazz Is Dead 002, la légende renaît, le maître vibraphoniste donne le ton d'un groove élégant, accompagné par les deux multi-instrumentistes qui distillent leur classieux cocktail de soul rétro-moderne et cinématographique.

Younge & Shaheed Muhammad s’échangent tour à tour basse, piano électrique, clavinet ou encore mellotron, rejoints sur ce sommet de Great Black Music par les choeurs sensuels de Joi Gilliam, la rythmique du batteur Greg Paul, membre du groupe de L.A. Katalyst Collective, et le mythique duo de cuivres Phil Ranelin (trombone) et Wendell Harrison (saxophone ténor). On attend déjà les six autres albums annoncés, gravés cette fois avec le saxophoniste Gary Bartz, Brian Jackson, collaborateur privilégié de Gil Scott-Heron, le claviériste Doug Carn, figure de proue du label Black Jazz d'Oakland et les artistes brésiliens João Donato, Marcos Valle et Azymuth.

Roy Ayers & Adrian Younge / The Artform Studio.
Roy Ayers & Adrian Younge / The Artform Studio.