Menu
Écouter le direct

L'afrofunk psyché de Kaleta & Super Yamba Band

Publié lepar Guillaume Schnee
Kaleta & Super Yamba Band album "Mèdaho" / Ubiquity Records
Kaleta & Super Yamba Band album "Mèdaho" / Ubiquity Records

Le guitariste d'origine béninoise et son groupe de Brooklyn célèbrent le groove africain des "anciens" King Sunny Ade et Fela Kuti sur l'album "Mèdaho".

Né en République du Bénin, Leon “Kaleta” Ligan-Majek a passé son adolescence à Lagos et a commencé à jouer dans les églises avant de succomber à l'afro-funk. Une passion pour le funk et la soul initié par son regretté frère Ozavino Pascal à qui il rend hommage sur Mèdaho, qui signifie ancien ou grand frère. Un album qui célèbre aussi le maître de la Juju music King Sunny Ade et le père de l'afrobeat Fela Kuti, deux légendes nigérianes avec qui Kaleta a joué et enregistré. Installé à New York depuis des décennies, Kaluta illumine les soirées afro-groove de Brooklyn avec le groupe du batteur Daniel Yount Super Yamba Band.

Inspiré par des pionniers de l'afro-funk et l'afro-rock du Bénin et du Nigéria comme l'Orchestre Poly-Rythmo, El Rego et The Funkees, Kaleta & Super Yamba Band y ajoute un groove psychédélique surpuissant. Comme habité par les prêches funk de Fela, Kaleta déclame ses textes dans plusieurs langues originaires d'Afrique occidentale, dont le fon, le goun, le yoruba et le éwé, ainsi que le français et l'anglais pidgin, la langue officielle de l'afrobeat. L'album Mèdaho est sorti le 6 septembre sur Ubiquity Records.