Menu
Écouter le direct

Avant un nouveau disque, Public Enemy rallume son "Fight The Power"

Publié lepar Ghislain Chantepie
Flavor Flav et Chuck D en avril 2014 au Jazz & Heritage Festival de La Nouvelle-Orléans (Jeff Kravitz/FilmMagic)
Flavor Flav et Chuck D en avril 2014 au Jazz & Heritage Festival de La Nouvelle-Orléans (Jeff Kravitz/FilmMagic) ©Getty

Les pionniers du rap new-yorkais annoncent un quinzième album studio où figure un luxueux remix de leur plus grand hit.

Parfois, les symboles comptent. Dans l’immense nuée qu'est devenu le rap d’aujourd’hui, l’annonce d’un nouvel album de Public Enemy fait encore figure d’événement. Et à ce titre, le retour du collectif new-yorkais dans les studios de sa maison natale, le label Def Jam, pour enregistrer ce quinzième disque n’a finalement rien d’anodin.

Chuck D, Flavor Fav, et autre Professor Griff ont révolutionné le hip-hop il y a trente ans de cela et n’ont donc toujours pas lâché leur dernière rime. Les années passent certes – Chuck D a fêté le mois dernier ses 60 ans –, et la fougue n’est plus la même qu’autrefois. Mais à quelques mois d’un scrutin présidentiel chauffé à blanc et alors que l’Amérique se consume encore et toujours dans ses plus vieux démons, l’actualité offre aujourd’hui un écho inédit au rap politique dont Public Enemy fut l’un des fers de lance à l’orée des années 90.

Il y a trois ans,  ces légendes du rap east-coast soufflaient déjà leurs 30 bougies avec un disque en forme d'hommage aux rappeurs disparus tels que Notorious B.I.G, Heavy D ou encore Scott La Rock. Aujourd’hui, c’est avec un casting de comparses en chair et en os que le collectif new-yorkais s’est offert un luxueux remix de son hit trentenaire Fight The Power. Dévoilé en avant-première aux BET Awards avant l’été, la relecture de cet emblème immortalisé à l'écran par Spike Lee figure désormais au tracklisting de leur prochain album baptisé What You Gonna Do When the Grid Goes Down.

Attendu le 25 septembre prochain (chez Def Jam donc), ce nouveau long-format bat le rappel des grands noms du golden-age avec les participations annoncées d’Ice-T, Mike D et Ad-Rock (Beastie Boys), de membres de Cypress Hill et de Run-D.M.C ou encore de DJ Premier qui a déjà offert avec STFU un hymne anti-Trump en guise de premier extrait. Le pape du funk George Clinton est également annoncé sur deux autres titres, ainsi que Nas, Black Thought et Questlove de The Roots accompagnés de l’encore jeune Rapsody pour la seule reprise de l’impérissable Fight The Power. Prêts pour le feu d’artifice ?