Menu
Écouter le direct

Les rimes pleines d'espoir de Common

Publié lepar Ghislain Chantepie
Common en août 2017 à New York City. (Roy Rochlin/WireImage)
Common en août 2017 à New York City. (Roy Rochlin/WireImage) ©Getty

Le rappeur de Chicago dévoile un nouvel album pétri de soul-music où s’invitent Black Thought, Seun Kuti, et Brittany Howard, à découvrir en écoute intégrale.

C’est un cadeau lumineux que nous offre Common en cette rentrée. Un nouvel album, annoncé il y a quelques semaines à peine, et qui se présente comme le second volume d’un ambitieux diptyque amorcé l’an dernier avec la sortie de A Beautiful Revolution, Pt. 1. Mais tandis que l’écriture et la sortie de ce premier volet furent lourdement marquées par le climat délétère de l’élection présidentielle américaine, le rappeur de Chicago revient aujourd’hui avec une suite qu’il souhaite - d'après ses dires - empreinte « de joie », « d’amour de soi », et même tout simplement de « bon temps ».

Certes, l’auteur de l’inoubliable Like Water for Chocolate (qui vient de fêter ses vingt ans) a de longue date fait sienne la plume d’un rap progressiste tout en flirtant souvent aussi avec les cimes du succès, engrangeant Golden Globe et autres Grammy Awards au fil de productions de plus en plus tournées vers le cinéma (lorsqu'il ne crève pas lui-même l'écran). A l’aube de ses cinquante ans, Common n’a pourtant pas renoncé à développer une vision personnelle dans le hip-hop et c’est empli de cette confiance en lui, autant que dans l’avenir, qu’il vient de dévoiler la suite de cette révolution magnifique.

Une révolte que cet activiste est loin de mener en solo, et dont les frères et sœurs d’armes s’appellent aujourd’hui Black Thought, Britanny Howard, Seun Kuti, Raphael Saadiq, ou encore l’envoutante chanteuse californienne Paris Jones aka PJ qui offre sa voix à cinq titres. Et il est bien difficile en effet, avec tout ce talent réuni, de ne pas se laisser porter par le groove lumineux qui transpire tout du long de ce nouveau disque. Qu’il surfe sur le chaudron ardent d’un When We Move décuplé par Black Thought et Kuti ou qu’il attise la sensualité d’un Set It Free irrésistible, Common marque des points sur presque chacun des titres de cet album pétri d’un groove moderne dont il maitrise tous les codes.

Tantôt blues sur Poetry ou davantage pop sur le solaire Imagine, le flow chaleureux du rappeur s’accorde à toutes ces couleurs mêlées sur un album aux mélodies pleines d’espoir. Une certitude qui emprunte sa sève à celle de la meilleure black-music, et que la toujours magnétique Britanny Howard porte très haut sur ce Saving Grace, petit miracle de soul électrique et véritable pépite du disque. Magnifique, en effet.