Menu
Écouter le direct

Gorillaz invite le rappeur Octavian sur le nébuleux « Friday 13th »

Publié lepar Ghislain Chantepie
Gorillaz Friday 13th | capture YouTube
Gorillaz Friday 13th | capture YouTube

Damon Albarn et Jamie Hewlett viennent de mettre en ligne le quatrième épisode de leur série collaborative « Song Machine ».

Gorillaz, saison 7 épisode 4. La série continue pour le groupe virtuel de Damon Albarn et Jamie Hewlett. Il y a un peu plus d’un mois, les deux comparses dévoilaient un hommage ténébreux au pionnier de l’afrobeat Tony Allen, ami et compagnon de studio d’Albarn depuis les débuts de l’aventure Africa Express en 2009. Un titre marqué par les rimes puissantes du pionnier du grime Skepta et enregistré avec le batteur nigérian avant le début du confinement, lui aussi tiré de la série collaborative du groupe baptisée Song Machine. 

Cette playlist du futur fait désormais office de fil rouge pour le groupe virtuel de Damon Albarn et Jamie Hewlett, lassés depuis longtemps du format album et qui souhaitent « briser un moule qui a vieilli » en distillant en ligne leurs nouvelles compositions, chaque épisode capturant le travail du groupe avec différents invités de luxe. 

Ainsi, après avoir invité la chanteuse malienne Fatoumata Diawara pour une virée sur le lac de Côme et le légendaire bassiste Peter Hook sur l’asphalte synthétique d’un monde crépusculaire, c’est au jeune rappeur franco-britannique Octavian que Damon Albarn a fait appel pour façonner son nouveau nouvel épisode. Bien plus pop et synthétique que les titres précédents, ce Friday 13th laisse la part belle à l’étoile montante du rap britannique au milieu de nappes enfumées avant qu’Albarn ne prenne finalement le micro sur le couplet final. 

En conclusion du clip nébuleux qui accompagne ce morceau et alors que le mouvement contre les violences policières ne faiblit pas aux États-Unis et ailleurs dans le monde, Gorillaz a choisi de citer le célèbre écrivain afro-américain James Baldwin : "Not everything that is faced can be changed but nothing can be changed until it is faced".