Menu
Écouter le direct

« Gomdé », le blues filial d’Art Melody

Publié lepar Ghislain Chantepie
Art Melody | Tentacule Rec
Art Melody | Tentacule Rec

Le rappeur burkinabé dévoile un joli clip en forme d’hommage familial, prélude à un nouvel album attendu ce vendredi.

Il est celui qui le premier a placé le Burkina Faso sur la carte de la planète rap. Et avec déjà six albums au compteur, Mamadou Konkobo aka Art Melody peut désormais se targuer d’être un véritable vétéran du hip hop ouest-africain. Révélé en France au début de la décennie avec son deuxième disque _Zound Zandé, l_e MC burkinabé nouait alors une relation de studio capitale avec le beatmaker bordelais Redrum à qui il présenta plus tard son compatriote Joey le Soldat.

Tout comme son talentueux cadet, Art Melody est le tenant d’un rap opiniâtre, forgé dans le son du hip hop golden-age autant que dans des arrangements afro-futuristes. Surtout, il use de son flow lourd et quasi monotone pour chanter son histoire et celles des autres vécues dans les bas-fonds de ce « Pays des hommes intègres », le Burkina Faso, où il est né voilà 40 ans. Une exigence d’authenticité implacable qui nourrissait encore son sixième album Zoodo (amitié en mooré), publié au mois de novembre dernier avant son passage aux Trans Musicales de Rennes.

Victime collatérale de la pandémie mondiale, Art Melody a dû renoncer à sa tournée européenne prévue initialement en ce début d’année. Pour ce rappeur-agriculteur qui partage son temps entre la scène et le champ, le coup a été rude alors que les artistes burkinabés ne bénéficient d’aucune protection sociale particulière. Alors, c’est encore vers le micro que s’est tourné la nuit celui qui manie en journée la daba, cette sorte d’herminette africaine qui lui permet de cultiver sa terre dans la grande tradition du peuple Mossi.

Baptisé Football Club Paysan, le septième long-format d’Art Melody arrive ainsi dans les bacs dès ce vendredi et se voit de nouveau produit par le fidèle Redrum. Il trouve aussi de nouvelles esthétiques grâce aux arrangements apportés par Form, un autre beatmaker bordelais, mais aussi ceux de l'expérimentateur new-yorkais et spécialiste des fusions Afrikan Sciences. Un disque qui file sur des trajectoires plus variées que son grand frère, comme en témoigne ce premier extrait dévoilé baptisé Gomdé. Prenant la forme d’un hommage à sa mère et aux valeurs qu’elle lui a inculquées, ce blues bienveillant s’enroule à la voix toujours calleuse d’Art Melody et s’illustre d’un joli clip tourné très simplement avec un complice guitariste dans les rues de Ouagadougou.