Menu
Écouter le direct

Avec « Yesterday », Loyle Carner et Madlib tapent dans le mille

Publié lepar Ghislain Chantepie
Loyle Carner sur scène à Manchester en 2016 (Ben Radford/Corbis)
Loyle Carner sur scène à Manchester en 2016 (Ben Radford/Corbis) ©Getty

Le jeune champion du rap anglais a mis en ligne une nouvelle pépite produite par son célèbre ainé.

Certes, il ne s’agit que d’un seul titre, écrit il y a déjà deux ans de cela. Certes, il n’est annonciateur d’aucun long-format à venir à ce stade. Mais ne boudons pas notre plaisir, en ces temps bien troublés. Avec l’irrésistible Yesterday mis en ligne il y a quelques jours par Loyle Carner, le jeune champion du rap anglais signe l’un des plus beaux morceaux de la rentrée, bien digne de son premier coup d’éclat qui l’avait révélé il y a bientôt quatre ans au monde entier.

L’attachant gamin de South London a bien tenu ses promesses depuis l’album Yesterday's Gone, filant son flow grave et gourmand autant que sa sensibilité perçante dans ce livre ouvert sur son destin familial et son enfance en forme de course d’obstacles. L’an dernier, Loyle Carner transformait déjà l’essai avec un second disque baptisé Not Waving, But Drowning tandis qu’il se mêlait, aussi, au reste de la bouillonnante scène londonienne au travers d’excitantes collaborations.

Aujourd’hui, c’est donc avec un nouveau morceau écrit à quatre mains que déboule le jeune rappeur. Une chanson composée il y a plus de deux ans, et qui s’appuie sur une production plus ancienne encore signée de son célèbre ainé Madlib. Il n’est pas surprenant que Loyle Carner ait pu taper dans l’œil du vétéran californien, tant les bonnes vibes du vingtenaire sont franchement contagieuses. 

Ce Yesterday en profite largement, puisant autant dans le groove vocal inné de Carner que dans les instrus et les samples millimétrés réunis par Madlib il y a quelques années dans sa collection The Beats. Une pépite pleine de rythme et de poésie, qui dénonce la permanence des discriminations sociales et raciales, et mise en images dans un joli clip dont le poster final laisse rêveur.

Madlib est mon héros musical, ce n'est pas un secret. J'espère que, bientôt, cette chanson ne sera plus que le souvenir d'une époque passée, et que nous pourrons collectivement aller de l'avant vers des temps plus respectueux.