Menu
Écouter le direct

En écoute : "This Love", nouvel album de Bobby Oroza

Publié lepar Guillaume Cohonner
Bobby Oroza © DR
Bobby Oroza © DR ©Autre

Le crooner finlandais se présente en solo avec un premier album néo-soul irrésistible.

D’origine bolivienne, le jeune Bobby Oroza a grandi à Helsinki dans une atmosphère artistique, toute sa famille gravitant dans l’industrie musicale. Il s’est très vite initié à la guitare et aux percussions dans divers groupes finlandais avant d’accoucher de ce premier album qui aurait très bien pu être une collection de 45-tours parue sur la Motown, tant les douze titres qui composent ce This Love  sont autant de singles renversants à l’efficacité immédiate.

Signé sur l’excellent label new yorkais Big Crown (qui compte déjà dans ses rangs Lee Fields et Lady Wray), spécialiste de la soul tendance filtre sépia, Bobby Oroza a longtemps été relégué au rang de sideman dans diverses formations de la scène musicale finlandaise avant de trouver sa place parmi cette nouvelle génération d’artistes soul, grâce à un timbre vocal singulier alliant intimité et mélancolie.

bandcamp.com 

Souvent revues à l’épure, les chansons du crooner privilégient un groove imparable dans une formule quatuor basse-batterie-guitare-clavier plutôt que des arrangements complexes, privilégiant ainsi l’émotion plutôt que la technique. Les fantômes du genre planent sur cet album, on y croise ainsi Curtis Mayfield sur Maybe Maybe Maybe, ou encore le géant Marvin Gaye tout en se rapprochant d’un autre jeune talent à la voix de velours, le Californien Mayer Hawthorne.

Servi par une production vintage (ces légères distorsions sur les prises de voix), et épaulé par le groupe Cold Diamond & Mink et sous la direction de Jukka Sarapää et Sami Kantelinen de The Soul Investigators, Bobby Oroza propulse ses compositions dans une esthétique contemporaine ce qui lui confère déjà la reconnaissance de certains artistes : Earl Sweatshirt, l’acolyte de Tyler The Creator, a ainsi samplé le single This Love  pour son titre Hat Trick.  Signe qui ne trompe pas, le crooner assurer également toutes les premières parties de Lee Fields sur sa tournée européenne.

En concert :

Le 17 avril au Pop Up du label à Paris

 Le 18 avril au Printemps de Bourges

 Le 19 avril au Stereolux à Nantes