Menu
Écouter le direct

Charles Bradley, "aigle hurlant de la soul", est mort

Publié le
Charles Bradley en 2016 | Photo : Shayan Asgharnia
Charles Bradley en 2016 | Photo : Shayan Asgharnia ©Radio France

Le chanteur new-yorkais vient de disparaître à l'âge de 68 ans des suites d'un cancer.

Charles Bradley n'est plus. Ce rescapé de la vie, vétéran de la soul d'antan, s'est éteint des suites du cancer qui le rongeait depuis des mois. C'est l'entourage du chanteur qui a annoncé cette triste nouvelle hier soir dans un communiqué funèbre publié sur les réseaux sociaux :

www.facebook.com

Au terme d'un parcours chaotique, Charles Bradley, avait du attendre des décennies avant de pouvoir lâcher les cuisines obscures et se consacrer à sa passion, la soul. Surnommé "The Screaming Eagle of Soul", le chanteur de Brooklyn faisait figure de gardien de la soul d'antan comme ses camarades Lee Fields ou Sharon Jones.

Découvert, et sauvé, par Gabriel Roth de Daptone Records, Charles Bradley avait enfin connu le succès avec "No Time For Dreaming" en 2011 et Victim of Love en 2013. Il avait sorti son troisième album Changes le 1er avril 2016 et l'avait défendu sur la scène de l'Olympia le même jour, 44 ans après un fameux concert de son idole et modèle James Brown.

En 2013, Charles Bradley enregistrait sur vinyle une version époustouflante d'intensite émotionnelle du titre de Black Sabbath , une pure leçon de soul mélancolique à découvrir dans cette vidéo réalisée par Eric Feigenbaum :

Ces paroles me touchent personnellement, je suis pris d'une profonde émotion lorsque j'interprète ce titre. Il me fait penser à ma mère et les changements dans ma vie depuis qu'elle est décédée. Charles Bradley