Menu
Écouter le direct

En écoute : "Materia Negra" le latin funk cosmique de Setenta

Publié lepar Guillaume Schnee
Setenta / Photo Anthony Passant
Setenta / Photo Anthony Passant

Au cœur des ténèbres d'un monde en crise, le septet parisien trouve la lumière dans le groove brut et militant d'un cinquième album explosif.

Depuis plus de quinze ans le septet fondé par le chanteur percussionniste Osman Jr. nous embarque avec ferveur dans sa vision contemporaine des vibrations latin groove du Spanish Harlem des années 60 et 70. Setenta renouvelle constamment son répertoire, explore chaque recoin du latin groove, mêlant avec classe les rythmes afro-cubains et caribéens au funk torride, aux orchestrations soul sophistiquées ou au spititual jazz. Deux ans après l'excellant We Latin Like That, le collectif parisien revient avec Materia Negra, un cinquième album où les rythmes dansants côtoient un p-funk sombre et psychédélique. Le disque est en écoute ici :

Les neuf titres de Materia Negra ont été enregistrés au cœur du quartier cosmopolite de Strasbourg Saint Denis pendant la pandémie. "Le souhait était d'écrire des textes qui soient plus en phase avec nos engagements, avec notre vie au quotidien en tant qu'artistes, ou qui se rapportent davantage à ce que chacun de nous a quelque part en soi, à savoir le coté « bad boy » qui contraste avec le coté convivial et policé auquel le public de Setenta nous associe parfois" explique Osman Jr. 

Face à cette crise sanitaite et politique le groupe s'est soudé dans une énergie créatrice, élevant sa musique dans un sommet de groove rude et extatique. Si la sensualité trouve sa place dans cette éruption de "matière noire", le son est plus brut et nerveux, le p-funk latin plus sombre et cosmique créant un hymne aussi dansant que grave à l'unité et à la fraternité en ces temps obscurs.

L'album "Materia Negra" est sorti le 20 novembre sur le label Latin Big Note.

Setenta - "Materia Negra"
Setenta - "Materia Negra"

Musiciens de Setenta :
-Osman Jr : chant, percussions
-Florian PELLISSIER : Rhodes, moog, Clavinet, voix
-Tchoubine COLIN : Timbales, voix
-Mat EDWARD : Batterie, voix
-Laurent GUILLET : Guitare, voix
-Fabien HILY : Congas, voix
-Virgile RAFFAËLLI : Basse