Menu
Écouter le direct

Décès de Art Neville, légende funk de La Nouvelle-Orléans

Publié lepar FIP.fr
Art Neville en 2008 / Ronald Martinez
Art Neville en 2008 / Ronald Martinez ©Getty

Fondateur des groupes The Meters et The Neville Brothers, l'organiste et chanteur s'est éteint à l'âge de 81 ans.

Après la disparition de Dr. John en juin dernier, c'est une autre grande figure de la musique de La Cité du Croissant qui nous a quittés hier. Durant plus de soixante ans celui qu'on surnommait "Poppa Funk" a propulsé le groove de NOLA au sommet des charts internationaux avec ses groupes The Meters puis The Neville Brothers. Grand acteur de la vitalité créative de la Nouvelle-Orléans, il a laissé une empreinte indélébile sur la musique funk, soul et jazz. Art Neville a aussi enregistré avec des artistes comme Dr. John, Robert Palmer, Allen Toussaint, Labelle, The Pointer Sisters ou Lee Dorsey. Dès son plus jeune âge, Arthur Lanon Neville et ses frères jouaient ensemble s'inspirant du R&B de Professor Longhair, Booker T. Jones, James Booker ou Bill Doggett. En 1954 il chante sur Mardi Gras Mambo avec son groupe de lycée The Hawketts, un titre qui va devenir un hymne du carnaval de La Nouvelle-Orléans.

Après quatre ans passés dans la Navy, Art Neville fonde le groupe The Neville Sounds puis The Meters avec son frère, Aaron, qui, sous l'influence du producteur Allen Toussaint, devient en 1965, The Meters.. Le groupe sort trois albums instrumentaux et acquiert une grande notoriété dans la communauté rock notamment auprès de Paul McCartney, Robert Palmer ou The Rolling Stones avec lesquels il enregistre. The Meters va sortir cinq autres albums et contribuer à écrire un chapitre de l'histoire de la musique de la ville et de la musique funk dans son ensemble avec des titres comme Cissy Strut, Look-A Py Py ou Hey Pocky A-Way.

Après la dissolution des Meters, Art et Aaron ont continué à collaborer étroitement, fondant les Neville Brothers en 1977 avec leurs frères Charles et Cyril. Ils enregistrent ensuite Fiyo On The Bayou (1981), album dont l'inspiration puise aux racines même du son de La Nouvelle-Orléans et de l'imagerie vaudou qui l'accompagne. Pourtant, ce n'est pas avant 1989 et l'album Yellow Moon, produit par le Canadien Daniel Lanois, que vient la consécration. Le groupe familial a sorti dix albums, de 1978 à 2004, laissant derrière eux quelques titres cultes comme Yellow Moon, Fiyo on the Bayou, Healing Chant...

Dans la décennie suivant l’album final de Neville Brothers de 2004, Walkin' in the Shadow of Life, Art Neville s’est entouré des Funky Meters avec qui il s'est produit jusqu'en 2018 avant d'annoncer sa retraite officielle.