Menu
Écouter le direct

Le dessin de presse satirique en France de 1960 à 2003 à Strasbourg

Du vendredi 19 mars 2021 au dimanche 4 juillet 2021
Le dessin de presse satirique de 1960 à 2003 exposition à Strasbourg
Le dessin de presse satirique de 1960 à 2003 exposition à Strasbourg

L'exposition présentée au Musée Tomi Ungerer - Centre international de l’Illustration réunit 140 œuvres et nous rappelle que l'histoire du dessin de presse satirique en France est riche et dense.

Avant la crise sanitaire, quand nous loupions un concert ou une exposition, il ne nous restait que les regrets. En ce moment, il faut bien reconnaitre au numérique la vertu de nous laisser la possibilité d’accéder aux événements plus longtemps. C'est le cas de l'exposition présentée jusqu'au 4 juillet au musée Tomi Ungerer : Le dessin de presse satirique en France de 1960 à 2003. Elle prolonge les 6èmes rencontres de l’illustration.   

140 dessins originaux publiés et pages de leurs publications alternent avec des dessins restés inédits dans un parcours qui démarre avec Hara-Kiri, apparu en 1960, et se termine avec L’Imbécile de Paris, disparu en 2003. Le Canard Enchaîné côtoie le non moins célèbre Charlie Hebdo, y figurent des parutions plus confidentielles comme Mords-y-l’œil, créé en 1981, ou éphémères comme La Grosse Bertha. On y trouve L’Assiette au Beurre, l’ancêtre de la presse satirique du XXe siècle, des journaux comme Le Nouvel Observateur, Libération ou Le Monde qui ont ouvert leurs pages à des dessinateurs comme Claire Bretécher, Faizant ou Plantu. Et encore d’autres comme Pilote, qui font la part belle à la bande dessinée. Il n’y est pas seulement question de politique, française ou internationale, mais aussi de problèmes de société.

Tomi Ungerer / Horrible
Tomi Ungerer / Horrible

Le paysage national du dessin de presse satirique serait cependant incomplet sans la présence de journaux régionaux. L'Alsace est représentée par Üss’m Vollik, l’hebdomadaire du peuple ainsi que De Budderflade (la tartine de beurre). Quels que soient leurs lectorats, tous sont les témoins d’une certaine impertinence française, associée à l'histoire de la censure et de la liberté d’expression. Ce sujet, dont nous ne nous lasserons jamais, est au cœur de la démocratie. Côté pratique, La virtualisation de l'exposition du musée permet à tout moment de s'arrêter sur une œuvre et de découvrir le contenu des étiquettes. 

Sur smartphone, tablette ou ordinateur, la visite virtuelle permet de déambuler librement, de s’attarder pour observer une œuvre et ses contenus de médiation augmentés (information, visuels, vidéos) sur le site des musées de Strasbourg

2 Avenue de la Marseillaise, 67000 Strasbourg, France