Menu
Écouter le direct

Wax Tailor sous les jupes de FIP

Publié le
Replay émission du 14 novembre 20162:03:44
'By Any Beats Necessary' est le cinquième album de Wax Tailor | DR
'By Any Beats Necessary' est le cinquième album de Wax Tailor | DR ©undefined

Le producteur français est notre invité lundi 14 novembre pour un mix live. Focus sur les Trans également avec Canari en live session accompagné du programmateur du festival Jean-Louis Brossard.

Sous les Jupes de Fip soulève le voile tous les lundis à 20h sur les sons et les couleurs de votre semaine musicale ; retrouvez une sélection de nouveautés et de pépites sonores dénichées par les programmateurs, ainsi que les petits secrets des disquaires. Une émission animée par Frédérique Labussière et Luc Frelon, réalisée par Philippe Cavalaria. La programmation musicale est signée Armand Pironne.

Qui ne possède sa propre vision de l’Amérique ? De ses rêves, de ses fantasmes, de ses peurs, le pays exporte au-delà des mers une image troublée où le meilleur côtoye le pire, où les mille facettes d’une culture flamboyante se heurtent souvent au gouffre de l’obscurantisme.

C’est bien ce paradoxe constant qui a servi de road-book à Wax Tailor pour la conduite de son cinquième album studio By Any Beats Necessary. Imaginé lors de sa dernière tournée outre-Atlantique, ce disque offre à l'auteur brillant de Que Sera  l’occasion de plonger sa musique dans les ambiances d'un road-trip sudiste où s’invitent plusieurs copilotes de prestige.

A lire aussi : W ax Tailor l'Américain

Jean-Christophe Le Saoût de son vrai nom s'inspire depuis longtemps des traditions de la black-music américaine. Avec I Had A Woman,  ce fan de hip-hop avait dévoilé dès juin dernier un premier extrait aux accents blues. Le producteur nous offrira un mix live durant cette émission avec sa sélection du moment.

Focus sur les prochaines Trans Musicales de Rennes également dans cette émission avec le power-trio parisien Canari en live session, accompagné par le programmateur en chef du fameux festival hivernal Jean-Louis Brossard himself.