Menu
Écouter le direct

Rodolphe Burger, Antoine Couder et Charles Berberian Sous les jupes de Fip

Publié le
Replay émission du 23 janvier 20172:07:01
 © Julien Mignot
© Julien Mignot

Lundi 23 janvier à 20h, FIP reçoit Rodolphe Burger, le dessinateur Charles Berberian et Antoine Couder auteur du livre "Fantôme de la renommée".

Sous les Jupes de Fip soulève le voile tous les lundis à 20h sur les sons et les couleurs de votre semaine musicale ; retrouvez une sélection de nouveautés et de pépites sonores dénichées par les programmateurs, ainsi que les petits secrets des disquaires. Une émission animée par Frédérique Labussière et Luc Frelon, réalisée par Philippe Cavalaria.

Rodolphe Burger A 59 ans, Rodolphe Burger s’est imposé comme une figure à part sur la scène hexagonale. D’abord en tant que chanteur et guitariste de Kat Onoma, groupe avec lequel il produit jusqu’en 2004 un rock éclectique, constamment traversée par diverses influences allant de la musique folk à l’électro. Ensuite en tant qu’artiste solo, une carrière qu’il entame dès 1993 avec son premier album Cheval Mouvement, disque de ballades folk minimalistes à travers les grands espaces. Depuis, Rodolphe Burger n’a cessé de rechercher d’autres sources d’inspiration. Meteor Show, son deuxième opus en 1998, s’aventure vers la drum’n’bass et la musique électronique d’outre-manche. No Sport, acclamé par FIP en 2008, se revèle lui un disque plus épuré et lyrique qui lorgne vers le blues.

D’autres projets et collaborations sont également venus élargir le répertoire de cet insatiable musicien. On l’a notamment entendu ces dernières années chanter son amour du Velvet Underground ou rendre hommage à la langue de Goethe avec l’écrivain Olivier Cadiot. Artiste complet, Rodolphe Burger a su développer un style parfaitement reconnaissable. Il parvient dans ses disques à installer des ambiances musicales obsédantes traversées par un phrasé profond, qui rappelle par moment les grandes heures d’Alain Bashung, son ex-compagnon de route. Resté très attaché à sa région natale, Rodolphe Burger a en outre créé en 2000 le festival C’est dans la vallée organisé tous les deux ans près de Colmar. C’est également dans le Haut-Rhin que ce passionné du studio a fondé sa propre maison de production : Dernière bande.

 © Julien Mignot
© Julien Mignot

Dernière œuvre de ce parcours atypique, GOOD le cinquième album solo de Rodolphe Burger s’annonce comme un disque poignant et intimiste, à l’image de ses prédécesseurs. Fruit d’une rencontre avec le percussionniste Christophe Calpini lors d’une résidence au théâtre Vidy-Lausane, GOOD rassemble selon les mots de son créateur « des batteries digitales, des insectes électroniques qui énervent de très vieilles guitares dégottées dans un atelier vaudois ». Un bruissement sonore et une atmosphère que le chanteur tentera de restituer à l’occasion d’une session live.

Charles Berberian Sous les Jupes de Fip recevra aussi le dessinateur et scénariste Charles Berberian, passé l’Ecole des beaux-arts de Paris et par le magazine Fluide Glacial, auteur avec Philippe Dupuy des séries BD Le Journal d’Henriette, Monsieur Jean ou Carnets de Voyage. Créateur passionné, il avait réalisé avec Rodolphe Burger un spectacle de "concert dessiné" original à l'occasion des Internationales de la Guitare en 2010.

Antoine Couder Egalement invité à notre table, l'auteur Antoine Couder présentera son prochain livre Fantôme de la renommée, dont la préface a été écrite par Rodolphe Burger.

Le Maquis Megastore Cette semaine, nous recevrons le disquaire Philippe-Pierre Adolphe du "Maquis Megastore", 187 rue Saint-Denis à Paris, qui sélectionnera deux titres tirés de ses archives.