Menu
Écouter le direct

Best Of Trans Musicales 2019

Publié le
Replay émission du 12 décembre 20191:57:53
Joey Quinones le 08 décembre à Rennes | G. Schnee ©Radio France
Joey Quinones le 08 décembre à Rennes | G. Schnee ©Radio France

FIP vous propose une sélection des meilleurs moments live de la 41ème édition des Trans Musicales de Rennes avec Acid Arab, Los Bitchos, Minyo Crusaders, Yin Yin, Liraz, Joey Quinones, Art Melody, San Salvador...

Le contexte social était compliqué pour le festival, mais malgré une légère baisse de fréquentation, les festivaliers étaient bien là à Rennes venus applaudir sur scène ces 84 groupes aux noms inconnus. Exceptés Etienne Daho qui faisait son grand retour aux Trans Musicales et le collectif électro Acid Arab, les 300 musiciens venus de 50 pays différents ont parfaitement assuré la promesse de découvertes de l'événement. Quatre jours après la fin du festival, FIP a sélectionné plusieurs moments forts de ces concerts captés au parc des expositions ainsi que quelques-unes des sessions live enregistrées en direct du Liberté à Rennes. Une émission en forme de Best Of présentée par Charlotte Bibring et réalisée par Alexandre Girard.

Parmi la pléiade de révélations cette année on a retenu les cinq Londoniennes de Los Bitchos et leur rock purement instrumental et parfois exotique, teinté de psychédélisme et d’effluves colombiennes ou la talentueuse Liraz qui chante la liberté et conjugue la tradition de la pop iranienne des années 70 avec des rythmes modernes issus du rap et des musiques électroniques.

Flirtant entre raï bionique et dancefloor d’un bled futuriste, le collectif Acid Arab a embrasé la troisième soirée du festival, rejoints par trois chanteuses touareg puis par leur complice Sofiane Saidi. La formation Go Go Machine Orchestra, premier groupe taïwanais invité à Rennes a plongé le public dans une méditation avec sa musique onirique et magnifiquement orchestrée tandis que le combo de San Francisco Gilberto Rodriguez y Los Intocables a comblé les fans de groove latins en tous genres.

Le collectif nippon Minyo Crusaders s'est fait l'empereur du groove de cette édition avec son cocktail jouissif de cumbia, afro-funk et musiques caribéennes. Le groove vs disco a aussi eu la part belle dans le show très attendu des musiciens voyageurs du groupe néerlandais Yīn Yīn tandis que le chanteur et multi-instrumentiste new-Yorkais Joey Quinones nous régalait avec sa soul classieuse et que le mystérieux Gystere livrait son funk cosmique en session live.

Le Burkinabé et vétéran du hip-hop ouest-africain Art Melody a secoué le Hall 08 avec son rap rugissant, Chouk Bwa & The Ångströmers nous a hypnotisé avec sa fusion de traditions vaudou haïtiennes et de musiques électros, le batteur de Kinshasa Cubain Kabeya et Doctor L enchantait la première soirée du festival avec leur quatuor expérimental Bantou Mentale.

La formation de Gus Van Go, Megative, a transformé son reggae sombre en un show festif de la fin des années 70 avec ce cocktail de punk britannique, de reggae et de dub alors que NST & The Soul Sauce bousculait sur un air de reggae et de groove la tradition des contes musicaux séculaires sud-coréens. De tradition, il était aussi question avec la transe polyphonique occitane du jeune ensemble originaire de Corrèze San Salvador.

Programmation musicale
  • 20h00
    Zenzile - Die laden
    Die ladenZenzile
    AlbumBerlinLabelYOTANKA PRODUCTIONS