Menu
Écouter le direct

Concert Live : Ayo et Chassol

Publié le
Replay émission du 17 juillet 20213 heures 30
Christophe Chassol au Festival Marseille Jazz des Cinq Continents le 17 juillet 2021
Christophe Chassol au Festival Marseille Jazz des Cinq Continents le 17 juillet 2021 ©Radio France

Premier live en direct du festival Marseille Jazz des Cinq Continents avec la chanteuse germano-nigériane pleine de grâce et la carte blanche pop du très inventif pianiste français et de ses fabuleux invités.

Une émission présentée ce 17 juillet par Thomas Curbillon et Gaëlle Renard, réalisation par Denis Soula.

De 20h30 à 21h45, nous sommes en direct du concert d'Ayo et nous l'invitons en sortie de scène, à notre table d'interview pendant le changement de plateau qui laissera la place à Chassol. 

Ayo, de son vrai nom Joy Olasunmibo Ogunmakin, est née à Cologne d'un père nigérian, DJ et musicien, et d'une mère gitane roumaine. Elle grandit entre foyers d’accueil et orphelinats. Très vite, elle trouve sa voie dans la musique. Adulte, elle voyage à Londres, vit entre Paris et New York. Lumineuse, sincère et généreuse, elle vient au festival avec les titres de son album Royal, concocté en Jamaïque et réalisé à Paris, un cri d'amour à ce qu'il y a de plus sacré dans la vie, à ses joies de mère et à l'amour universel. Dénoncer les injustices, chanter les différences et s'engager dans tout ce qui se passe dans le monde, tel est son credo. En plus de ses propres compositions, Ayo reprend Né quelque-part de Maxime Leforestier ou encore Throw it Away d'Abbey Lincoln. Sur scène elle est en compagnie du guitariste Freddy Koella (Cabrel, Dylan, Higelin, Lhasa, Hugh Coltman…) qui a produit le disque, du pianiste Gael Rakotondrabe, du contrebassite Laurent Vernerey et du batteur Denis Benarrosh. 

À 22h15, place à la création de Chassol & Friends sur la scène du Théâtre Silvain.  Le pianiste-producteur martiniquais Chassol, chef d’orchestre, ethnomusicologue, polymathe (cinéma, pub, créations) ou encore chroniqueur radio aime les aventures inédites. Son œuvre navigue entre minimalisme à la Steve Reich, musique pop et psychédélisme. Il applique généralement à ses projets personnels, le concept de l’ultrascore, soit une harmonisation du réel. Son style, il le définit lui-même : "une musique sérieuse et accessible dans un format de musique pop", associée à une grande liberté d’improvisation. Pour cette carte blanche offerte par le festival, qui sera donc unique, il a fait appel à des ami.e.s qui portent en eux l'audace et l'inventivité, soit la musicienne, compositrice, vocaliste Cynthia Abraham et le saxophoniste-chanteur Thomas de Pourquery à la voix, le flûtiste Joce Mienniel et le batteur Mathieu Edward.