Menu
Écouter le direct

réécoute - Fip Livre ses musiques - "Le diable, tout le temps" de Donald Ray Pollock

Publié le
"Le diable, tout le temps" de Donald Ray Pollock © Editions Albin Michel
"Le diable, tout le temps" de Donald Ray Pollock © Editions Albin Michel ©undefined

Chaque jeudi de 21h à 21h30, Fip livre ses musiques. Une émission musicale originale où Fip illustre d'une savante ambiance musicale un ouvrage, vous invitant à la découverte d'une œuvre, nouveauté ou réédition. C'est aussi l'occasion en collaboration avec lechoixdeslibraires.com , de donner la parole à des libraires indépendants.

Cette semaine : "Le diable, tout le temps" de Donald Ray Pollock (Editions Albin Michel ). Une émission présentée par Frédérique Labussière.

Dès les premières lignes, Donald Ray Pollock nous entraîne dans une

odyssée inoubliable, dont on ne sort pas indemne.De l'Ohio à la

Virginie Occidentale, de la fin de la Seconde Guerre mondiale aux années

60, les destins de plusieurs personnages se mêlent et s'entrechoquent.

Williard Russell, rescapé de l'enfer du Pacifique, revient au pays hanté

par des visions d'horreur. Lorsque sa femme Charlotte tombe gravement

malade, il est prêt à tout pour la sauver, même s'il ne doit rien

épargner à son fils Arvin. Carl et Sandy Henderson forment un couple

étrange qui écume les routes et enlève de jeunes auto-stoppeurs qui

connaîtront un sort funeste. Roy, un prédicateur convaincu qu'il a le

pouvoir de réveiller les morts, et son acolyte Théodore, un musicien en

fauteuil roulant, vont de ville en ville, fuyant la loi et leur passé.Toute

d'ombre et de lumière, la prose somptueuse de Pollock contraste avec

les actes terribles de ses personnages à la fois terrifiants et malgré

tout attachants. Le diable tout le temps n'est pas sans rappeler

l'univers d'écrivains tels que Flannery O'Connor, Jim Thompson ou Cormac

Mc Carthy.

Musiques diffusées : - Pink Floyd : Signs of life- Soap and skin : Marche funèbre- Vera Ward Hall : Another man done gone- Misja Fitzgerald Michel : Lonely Woman- Stanley Myers : God bless America (bo Voyage au bout de l'enfer)- Johnny Greenwood : Prospectors quartet (bo There will be blood)- Clément Janequin : Messe de l'aveugle Dieu- Nirvana : Where did you sleep last night ?- The Doors : L America- Howard Shore : Violence (bo A history of violence)- Johnny Cash : Personal Jesus