Menu
Écouter le direct

club jazzafip - thelonious monk

Publié le

« Le grand prête », « le prophète » du bebop, voici les étiquettes que

le pianiste américain Thelonious Monk (1917-1982)

refusait. Pourtant son jeu unique bousculant à la fois les harmonies, la

mélodie et le rythme, fait de lui une figure majeure du jazz, un des

génies les plus singuliers du 20ème siècle.

Personnage énigmatique et surréaliste, Thelonious Monk commence à

pianoter à cinq ou six ans, avant adolescent, d’accompagner sa mère au

piano et à l’orgue dans leur église baptiste.

Après de brèves études à la Juillard School de New-York, il entre à

vingt-deux ans dans le quartet du batteur Keg Purnell. Puis il rencontre

Bud Powell et Coleman Hawkins avec qui en octobre 1944, il fait ses

premiers disques.

En 1946, il entre dans le big band de Dizzy Gillespie puis l’année

suivante il enregistre pour la première fois sous son nom.

Quelques démêlés avec la justice, en 1951, lui interdisent de se

produire dans les clubs new-yorkais pendant six ans. Traversant alors

l’Atlantique, il enregistre en 1954, ses premiers solos à Paris.

En 1957, Thelonious Monk fait un retour remarqué aux Etats-Unis en

jouant aux côtés de John Coltrane, Johnny Griffin et Roy Haynes.

De 1959 à 1970, il se produira avec Charlie Roussse, surtout en quartet

lors de tournées en Europe (1961 et 1967) ou au Japon (1964). En 1970,

son propre fils Thelonious Monk Jr. remplace Charlie Rousse. Mais à

partir de 1972, Thelonious Monk se retire peu à peu du monde, s’isolant

même jusqu’à sa disparition le 17 février 1982.

Ayant peu d’héritiers direct, son influence sur les générations

suivantes est nettement plus marquée : McCoy Tyner, Chick Corea, Sonny

Rollins, John Coltrane ou encore Roy Haynes.

"Crepuscule with Nelly", "Round midnight", "Light blue Monk's", "Blue

Monk"...autant de chefs-d'œuvre devenus aujourd'hui des classiques du

jazz.

** A 19h, vendredi 17 février, le Club Jazzafip rendra hommage au

talentueux pianiste américian Thelonious Monk. Caroline Osterman et Luc

Frelon reviendront en musique sur sa carrière qui s'est achevée il y a

tout juste 30 ans.**