Menu
Écouter le direct

Club African Jazz vol.2

Publié le
Replay émission du 16 juillet 201759:49
 Pochette album E.T Mensah and The Tempos
Pochette album E.T Mensah and The Tempos

Le 16 juillet à 19h, Vladimir Cagnolari vous embarque dans l'univers des Ghana, fanfares militaires, bebop et calypso...

De 19h à 20h, ça jazz à fip ! Jane Villenet (du lundi au jeudi) et Charlotte Bibring (du vendredi au dimanche) reçoivent chaque soir un programmateur pour une émission où s’entremêlent tous les jazz, des grands standards aux artistes émergents.

Cet été, Fip propose un rendez-vous inédit en quatre émissions autour du jazz en Afrique. Aux commandes, Vladimir Cagnolari, journaliste et producteur de radio, et anciennement comparse de Soro Solo sur France Inter.

Le Club African Jazz vol. 2 du dimanche 16 juillet vous plonge dans l'univers des Ghana, fanfares militaires, bebop et calypso.
Au Ghana, les fanfares militaires ont fait pénétrer les cuivres dans les musiques populaires. C’est ainsi que le calypso et le jazz firent leur entrée dans le pays, dans les bagages des régiments de Trinidad et chez les alliés américains qui stationnèrent au Ghana pendant la seconde guerre mondiale. De ces diverses influences, couplées aux rythmes locaux, naquit le highlife destinée à faire danser les classes urbaines aisées. Fort heureusement, l'engouement gagna toutes les couches de la société, notamment grâce à E.T. Mensah, multi-instrumentiste et chef d’orchestre. Avec son big band The Tempos, il mélangeait mélodies caribéennes, rythmes latins et des éléments de la culture du Ghana. Il fut le seul à jouer avec le grand Satchmo lors de sa tournée en Gold Coast, l’actuel Ghana. En 1953 il sortait le disque All For You, qui donna une envergure internationale au highlife. En 1954, au sud du pays, à Kumasi, s'installait la première usine de pressage de vinyle d’Afrique de l’ouest. All for you fut rapidement diffusé dans toute la sous-région en 78 et 45 tours :

Le roi du highlife donne naissance à toute une génération de groupes. Parmi eux, The Ramblers Dance Band, formé en 1961 par le saxophoniste Jerry Hansen et 9 des musiciens des Black Beats de King Bruce qui apportèrent une touche glamour à la scène highlife. Le succès du groupe fut tel qu'il tourna dans toute l'Afrique et plus tard, aux Etats-Unis. Le titre Onua Pa Due devint un véritable hymne africain :

Autre stars de l'âge d'or des musiques du Ghana, Urhuru Dance Band, le guitariste Ebo Taylor et bien d'autres. On évoquera aussi la musique le trompettiste et chanteur à la voix rocailleuse Louis Armstrong, né à Nouvelle-Orléans. En 1956, il fit le voyage sur le continent de ses ancêtres, en Ghana, pour découvrir les origines du jazz :