Menu
Écouter le direct

Certains l'aiment Fip : Martin Scorsese

Publié le
Replay émission du 7 octobre 20151:59:50
Martin Scorsese avec The Rolling Stones pendant le tournage de "Shine a Light / Paramount Pictures
Martin Scorsese avec The Rolling Stones pendant le tournage de "Shine a Light / Paramount Pictures

A l'occasion de sa rétrospective à la Cinémathèque Française et de la sortie du coffret The Cinema of Martin Scorsese, Certains l'aiment Fip vous plonge mercredi 7 octobre à 20h, dans l'univers musical du réalisateur new-yorkais.

Cinéaste new-yorkais autant qu'universel, Martin Scorsese sera l'une des vedettes de l'automne 2015, à travers l'exposition/rétrospective que lui consacre la Cinémathèque Française (du 14 octobre au 14 février), doublée par le Prix Lumière du 7ème Festival Lumière. Passionné de musique, le réalisateur n'a cessé de consacrer des films documentaires à la musique.

Entre compositions originales, standards blues, rock, pop ou jazz, ouvrages baroques ou contemporains, les musiques scorsesiennes font aujourd'hui l'objet du coffret The Cinema of Martin Scorsese publié dans l'excellente collection "Écoutez le cinéma" (chez Decca). Mercredi 7 octobre à 20h, Certains l'aiment Fip vous propose deux heures de voyage dans l'univers musical du réalisateur, une émission animée par Susana Poveda et réalisée par Denis Soula, avec une programmation musicale signée Milena Rousseau.

Très souvent, c'est uniquement en entendant la musique choisie pour le film en préparation que je commence à le visualiser. Sans elle, je serais perdu. Martin Scorsese

On connait bien la cinéphilie de Martin Scorsese, mais le réalisateur est aussi un mélomane averti et un grand collectionneur de disques. Pour ce passionné, la musique est indissociable de la narration de ses films. Italo-américain de la troisième génération, Scorsese a baigné dans le le bel canto, le jazz et le doo-woop qu'écoutaient ses parents. Il a rapidement découvert le rock et les autres musiques populaires et deviendra plus tard le réalisateur par qui le rock a envahi le cinéma. Scorsese a fait appel a des grands compositeurs comme Bernard Herrmann, Georges Delerue, Howard Shore ou Elmer Bernstein. Il a utilisé les grands airs classiques et contemporains (Bach, Solti, Wit), les standards du jazz (Ahmad Jamal, Cannonball Adderley, Django Reinhardt, Benny Goodman ). Pour accompagner son univers peuplé de la faune new-yorkaise, de personnages à la dérive, et ses thèmes fétiches de la confusion du bien et du mal, la violence cathartique, le réalisateur va utiliser les musiques populaires du moment et l'énergie brute du rock (Cream, The Clash, The Rolling Stones...). Fan des Rolling Stones depuis leurs débuts, Scorsese va utiliser le titre "Gimme Shelter " dans trois de ses films "GoodFellas" (1990), "Casino" (1995) et "The Departed" (2006).
Retrouvez dans cette playlist quelques unes des musiques utilisées par Scorsese dans ses films :

A ses début Martin Scorsese participe en tant que monteur et assistant réalisateur au film Woodstock de Michael Wadleigh sur le Festival de Woodstock en 1969. Une voie qu'il a développée tout au long de sa carrière avec des films documentaires musicaux comme "The Last Waltz" sur le groupe de rock canadien The Band (1978), "No Direction Home" sur Bob Dylan (2005), "Shine a Light" avec les Rolling Stones (2008) ou "George Harrison: Living in the Material World" en 2011. A partir de 2003, il produit la série documentaire (et discographique) "Martin Scorsese Presents... The Blues " dont il réalise le film "Du Mali au Mississippi (Feel Like Going Home)".

2016 sera aussi une année Scorsese; le réalisateur sortira son prochain film "Silence" avec Andrew Garfield, Adam Driver et Liam Neeson. En janvier, il présentera sur HBO la série "Vinyl" co-produite avec Mick Jagger et son camarade scénariste Terence Winter (Boardwalk Empire). Une plongée rock dans les coulisses de la scène musicale new-yorkaise de la fin des années 70 dont il a réalisé le premier épisode et dont on attend avec impatience la bande originale.

La musique est comme une lumière dans la nuit qui ne s'éteint jamais. Martin Scorsese