Menu
Écouter le direct

Certains l'aiment Fip : Les Séries TV

Publié le
Replay émission du 19 octobre 20161:59:24
"Vinyl" la série créée par Martin Scorsese et Mick Jagger
"Vinyl" la série créée par Martin Scorsese et Mick Jagger

Génériques cultes, BO de plus en plus dingues, la musique est devenue un enjeu primordial pour les séries tv. FIP vous plonge dans cet univers musical cathodique.

FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Mercredi 19 octobre à 20h, FIP vous plonge dans cet univers musical cathodique. Une émission présentée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par Luc Frelon.

Même si elle nous a offert quelques pépites dans les années 70 et 80, la musique des séries télévisées a souvent été réduite à celle de son générique, à quelques exceptions près (Twin Peaks ). Avec la multiplication des chaînes et l'engouement pour le genre, les studios investissent de plus en plus dans la musique de leurs productions allant, depuis quelques années, jusqu'à en faire le thème principal de leurs séries; Treme, Vinyl, The Get Down, Mozart in the jungle ...

Retrouvez dans cette playlist quelques titres cultes de séries tv des vingt dernières années :

Bien sûr la musique du générique demeure un élément-clé car c'est ce qu’on retient immédiatement. Le générique marque l'identité, l'esprit et l'ambiance de la série ; le jazz pour Homeland et Treme, l'indie pour Girls, le blues sudiste pour Sons of Anarchy, la country pour Nashville, le hip-hop pour Empire ou Atlanta... Oui, aujourd'hui la musique est un élément incontournable, indissociable de chaque production et contribue au succès artistique et commercial de ces séries.

The Get Down la série sur l’émergence du Hip-Hop à New York
The Get Down la série sur l’émergence du Hip-Hop à New York ©Radio France

La musique est aujourd'hui l'acteur ou le sujet principal de certaines séries comme Treme, apparue en 2010 et écrite par les auteurs de la meilleure série des années 2000, The Wire . Avec Treme on suit les habitants de la Nouvelle-Orléans après l'ouragan Katrina et notamment les musiciens de rue. La musique, omniprésente est présentée comme un acte politique qui rassemble les gens et rythme le récit de la série. La musique comme un acteur social et politique, un thème que l'on retrouve, en fond, dans The Get Down , une plongée dans le Bronx des années 70 et les débuts du hip-hop avec Grandmaster Flash.

La musique n'est donc plus un simple vecteur émotionnel mais bien le principal protagoniste de la narration. Même chose pour l'autre série musicale du moment, Vinyl une vision sex, drug & rock'n'roll de l'industrie du disque des années 70 qui n'a finalement pas trouvé son public puisque la saison 2 vient d'être annulée.

Comme pour le cinéma, la musique dans les séries fonctionne comme un marqueur temporel et géographique très fort. Certains producteurs détournent volontiers ces marqueurs comme dans Peaky Blinders dont l'action qui se situe au début du XXe est rythmée par le rock de Nick Cave, PJ Harvey ou Arctic Monkeys. Parfois, le titre même de la série est emprunté à la musique comme la production anglaise Life on Mars , tiré de la chanson éponyme de David Bowie. La série est truffée de références à la musique pop des années 70.

A lire aussi : The Get Down, la nouvelle série sur l’émergence du Hip-Hop à New York

Après avoir embauché les meilleurs scénaristes du moment, les producteurs de séries s'offrent désormais la crème des des compositeurs comme Ramin Djawadi (Game of Thrones et Westworld) et des musiciens pour superviser leur BO, ainsi Timbaland pour Empire, Randall Poster et Meghan Currier pour Vinyl et Boardwalk Empire ou le All Stars Grandmaster Flash, Nas, Afrika Bambaataa et Kool Herc pour The Get Down.

Dans cette surenchère à la meilleure bande-originale, l'intêret de cette dernière dépasse parfois celui de la série elle-même, comme pour la dernière production Netflix/Marvel Luke Cage. La musique y est supervisée par le magicien soul hip-hop Adrian Younge , Ali Shaheed de A Tribe Called Quest ou Method Man du Wu-Tang Clan qui s'offre même un rôle dans la série avec un flow radiophonique mémorable. Moments phares de la série, les scènes live du Club avec les plus grands artistes soul du moment : Raphael Saadiq, Sharon Jones , Charles Bradley ...

Dans la nouvelle série HBO, Westworld, Ramin Djawadi propose des arrangements de standards pop rock comme une version orchestrale de Paint It Black des Rolling Stones ou une version piano du Black Hole Sun de Soungarden. Dans chaque épisode le compositeur fait appel aux connaissances musicales du spectateur en glissant des classiques du genre joués par le piano mécanique du saloon comme le No Surprises de Radiohead .