Menu
Écouter le direct

Certains l'aiment Fip : l' Amour

Publié le
Replay émission du 18 novembre 20151:58:48
Lauren Bacall et Humphrey Bogart - Casablanca
Lauren Bacall et Humphrey Bogart - Casablanca

En ces temps tristes et douloureux, FIP se concentre sur l’amour. Mercredi 18 novembre à 20h, plongeons dans les bandes originales des films qui portent en étendard ce sentiment universel et contagieux qui n’a pas de frontières.

Certains l'aiment FIP vous invite à une échappée vers le sentiment amoureux et fraternel. Une émission animée par Susana Poveda et réalisée par Denis Soula. La programmation musicale est signée Milena Rousseau.

Charlie Chaplin glorifie l’amour dans tous ses films.
En 1931, dans Les lumières de la ville, il met en lumière l’amour de l’autre, tel qu’il est. Charlot, touchant et d'une grande humanité, prend les traits d'un vagabond qui tombe amoureux d’une jeune fleuriste aveugle. Voici la dernière scène avant le générique de fin : « Vous voyez clair maintenant ?. Oui je vois clair ».

Casablanca réalisé par Michael Curtiz en 1942 porte à l'écran la magie du couple Bogart-Bergman. Le film hollywoodien reçoit huit nominations aux Oscars en 1944. Voici As time goes by, la chanson écrite par Herman Hupfeld et ramaniée pour le film et chantée par Dooley Wilson :

La dolce Vita de Federico Fellini (1960) et la fameuse scène de Sylvia (Anita Ekberg) dans la fontaine de Trevi de Venise et de Marcello (Mastroianni) éperdu d'amour.
"Tu sais, tu es tout, Sylvia, tout ce qu'un homme peut désirer.
Tu es la première femme du premier jour de la Création du monde. Tu es la mère, la soeur, l'amante, tu es la diable et tu es l'ange. Tu es la halte, le refuge dans la tempête, tu es si belle."

Edward aux mains d’argent (1990) est un magnifique conte poétique de Tim Burton et une des plus belles histoires d’amour. Voici la scène finale sous la neige, où Edward créé une sculpture de glace, sur une valse hypnotisante de Dany Elfman, fidèle et ingénieux compositeur de Tim Burton. Cette magnifique partition est interprètée par The Paulist Choristers of California :

La route de Madison réalisé par Clint Eastwood en 1995, adapté du best-seller de Robert James Waller, est un mélo flamboyant.
Le réalisateur interprète le rôle du photographe de passage dont la charmante Francesca ( Meryl Streep) va tomber éperdument amoureuse. Ils vivent 4 jours d'idylle qui vont bouleverser leur vie.
On se souvient du Love Theme joué au piano solo, du compositeur et saxophoniste de jazz Lennie Niehaus qui a travaillé sur la plupart des films de Clint Eastwood :

On retrouve l'actrice Meryl Streep dans une des plus belles histoires d’amour du cinéma. Cette fois l'héroïne tombe sous le charme d’un chasseur farouche, épris de liberté, joué par Robert Redford. Voici Out of Africa (1985) de Sydney Pollack, qui obtint 7 oscars.
La théme principal composé par John Barry est ici interprèté par l'Orchestre Universitaire de Strasbourg au Palais Universitaire de Strasbourg :

On ne peut faire l'impasse sur Titanic de James Cameron (1997). Le film romanesque par excellence et les belles déclarations de Leonardo Di Caprio et Kate Winslet. Le compositeur James Roy Horner a reçu 2 oscars, un Golden Globe et 2 grammy Awards pour la BO.

Idem pour Love Story (1970) un mélodrame inoubliable réalisé par Arthur Hiller avec Ali McGraw, Ryan O'Neal. Un jeune étudiant en droit à Harvard, rencontre une jeune étudiante pauvre. Leur différence sociale rend leur amour plus fort, même lorsque la maladie survient.
La musique de Francis Lai a beaucoup contribué à la popularité du film :

Terminons par In the mood for love, ou les amours tout en retenue du poète John Keats et de sa voisine. Un film magistral réalisé en 2000 par Wong Kar-Wai. Madame Chow et Monsieur Chan se rendent compte que leurs concubins respectifs sont amants. En cherchant à comprendre, ils se rapprochent et entrent dans une relation platonique. Le compositeur, chef d'orchestre et violoniste Michael Galasso signe la musique sensuelle et désuète de la BO.
Voici un extrait de la splendide marche :