Menu
Écouter le direct

Certains l'aiment Fip : Jim Jarmusch

Publié le
Jim Jarmusch à New York en 2014 / Laura Cavanaugh / Getty
Jim Jarmusch à New York en 2014 / Laura Cavanaugh / Getty

Le dandy rock Jim Jarmusch sort son 12ème film "Paterson", FIP vous embarque dans l'univers musical underground du cinéaste new-yorkais, mercredi 21 décembre à 20h.

FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Mercredi 15 décembre à 20h, FIP vous plonge dans cet univers musical cathodique. Une émission présentée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par René Hardiagon.

« La musique est pour moi la forme artistique la plus pure. » tout dans l'univers cinématographique de Jim Jarmusch semble démontrer l'amour du cinéaste pour la musique qu'il s'agisse de jazz, de blues, de rock ou de musique orientale. Véritable dandy rock du 7ème art, Jarmusch s'inspire de ses musiques pour ses scénarios, il n'illustre pas ses films avec la musique. Comme David Lynch, et bien avant Tarantino, le réalisateur a tenu à faire revivre l'oeuvre d'artistes oubliés dans ses BO à l'image de Wanda Jackson, Denise Lassalle ou Mulatu Astatke. Musicien avec ses groupes The Del-Byzanteens et aujourd'hui SQÜRL, Jarmusch s'est toujours entouré de musiciens pour ses films : John Lurie (Lounge Lizards), Richard Edson (Sonic Youth), Tom Wait, Neil Young, RZA, Jack White, Yasmine, Iggy Pop ouJozef van Wissem. Après Only Lovers Left Alive en 2013 et Gimme Danger son documentaire consacré aux Stooges, Jim Jarmusch sort le 21 décembre son douxième long-métrage Paterson . Un conte minimaliste et positif sur la poésie du quotidien, avec les acteurs Adam Driver, Golshifteh Farahani, Kara Hayward... l'occasion pour Certains l'aiment Fip de vous proposer un voyage musical dans l'oeuvre du réalisateur.

La musique est la source de mes films. Les disques que j'écoute avant d'écrire un scénario font naître mes idées, me suggèrent la direction à prendre. Jim Jarmusch

En 1984 le monde découvre ce réalisateur su de la scène underground new-yorkaise à Cannes avec son deuxième film "Stranger Than Paradise" qui remporte la caméra d'or. Tout l'univers de Jarmusch est déjà là : poésie contemporaine, dandysme désabusé de anti-héros, travail dans l'ascétisme, appétence pour la description des marginaux, tendance à montrer un quotidien étrange et décalé. De "Permanent Vacation" à "Down by Law" ou "Mystery Train" en passant par "Dead Man", "Ghost Dog", "Broken Flowers"... Dans les années 70 Jim Jarmusch se voyait pourtant devenir poète ou guitariste plutôt que réalisateur, il fréquentait alors la scène new-yorkaise underground (Ramones, Talking Heads, Patti Smith... {% image 6b9fbedf-9c0a-48f1-bad9-0af9161c9f4d %}

Musicien claviériste, il fonde The Del-Byzanteens au début des années 80. Wim Wenders, dont il a été l'assistant, utilise deux titres du groupe de no-wave pour son film The State of Things en 1982. Comme David Lynch ou Abel Ferrara , Jarmusch assouvit sa passion musicale à travers ses films mais aussi sur scène ou en composant. Depuis 2009 Jarmusch s'éclate au sein de son trio SQÜRL (avec Carter Logan et Shane Stoneback). Il compose aussi avec le compositeur minimaliste et joueur de luth néerlandais Jozef van Wissem (Only Lovers Left Alive ).

Retrouvez dans cette playlist quelques pépites de l'univers musical de Jim Jarmusch :

Chez Jarmusch les personnages principaux sont parfois des musiciens comme dans Permanent Vacation, Down By Law ou Only Lovers Left Alive. Le réalisateur aime les artistes et quand il ne leur consacre pas un documentaire (Year Of The Horse sur Neil Young ou Gimme Dange r sur les Stooges), il les place devant sa caméra. La liste de ses musiciens-acteur est longue : John Lurie pour ses deux premiers films, Tom Waits dans Dawn By Law, Screamin' Jay Hawkins dans Mystery Train, Tom Waits, Iggy Pop, Meg White et Jack White dans Coffee and Cigarettes, la chanteuse libanaise Yasmine dans Only Lovers Left Alive, Method Man dans Paterson...

J'aime prendre une guitare, produire quelques sons et voir où ils me mènent, plutôt que d'écrire quelque chose et de mémoriser ce que je joue. C'est ainsi que j'essaie de réaliser mes films. Les personnages sont toujours pour moi le coeur du film, plus que l'intrigue. Les comédiens sont les instruments de musique qui portent l'émotion. Les histoires sont finalement secondaires. Jim Jarmusch