Menu
Écouter le direct

Certains l'aiment Fip : Jean Gabin

Publié le
Replay émission du 30 mars 20161:58:54
Jean Gabin par Sam Levin pour le film "La bête humaine" de Jean Renoir
Jean Gabin par Sam Levin pour le film "La bête humaine" de Jean Renoir

A l’occasion de la rétrospective Jean Gabin à la cinémathèque française, FIP célèbre le monstre sacré du cinéma en musique, mercredi 30 mars à 20h.

Fip met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. En explorant les partitions d’un cinéma sensible au son et aux vibrations, Fip propose un puzzle impressionniste jouant sur l’émotion et les sensations.

Mercredi 30 mars à 20h, FIP vous propose une émission spéciale sur la carrière cinématographique de Jean Gabin à l’occasion de la rétrospective qui a lieu à la Cinémathèque Française à Paris du 16 mars au 30 mai. Une émission présentée par Susan Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par René Hardiagon.

Avant l'émission retrouvez dans cette playlist quelques titres chantés par Gabin ou tirés de ses films :

Plus qu'un grand acteur populaire, Jean Gabin est une icône dont le parcours aura été exemplaire. Du fils du peuple révolté ou victime de la fatalité qu'il incarne dans les années trente dans les films de Marcel Carné, Jean Renoir, Julien Duvivier ou Jean Grémillon à l'homme mûr des années 1950 et 1960, fragile et complexe dans les films de Renoir, Jacques Becker ou Claude Autant-Lara, ou patriarche triomphant et réjouissant, il aura à lui seul incarné une certaine évolution du cinéma français.

Je crois que peu d’artistes sont entrés dans le métier comme moi à coups de pied dans le derrière. C’est pourtant comme ça que tout a commencé. Jean Gabin

Ses débuts, il les a faits aux Folies Bergère en 1922, sans vocation aucune pour le music-hall où il va pourtant connaître ses premiers succès. Artiste de music-hall puis chanteur d'opérette, Jean Moncorgé, devenu Jean Gabin, est repéré par Mistinguett au Moulin Rouge. Après avoir refusé de tourner dans "Les chemins du paradis", il tourne son premier film "Chacun sa chance" en 1930... Malgré sa distance avec le monde du cinéma Jean Gabin va tourner 95 films, inspirer les plus grandes chanteuses et les plus grands compositeurs de musique de film.