Menu
Écouter le direct

Certains l'aiment Fip : Henry Mancini

Publié le
Replay émission du 23 mars 20162:01:28
Peter Sellers dans le film "The Party" sur une musique d'Henry Mancini
Peter Sellers dans le film "The Party" sur une musique d'Henry Mancini

A l'occasion de la ressortie dans les salles du film culte de Blake Edwards "The Party", FIP rend hommage au compositeur et chef d'orchestre américain Henry Mancini.

Après Lalo Schifrin ou François de Roubaix , Certains l'aiment Fip célèbre, mercredi 23 mars à 20h, l'œuvre d'un autre génie de la musique de film, Henry Mancini. Une émission présentée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par Armand Pirrone.

Le compositeur, arrangeur et chef d'orchestre américain Henry Mancini est mort le 14 juin 1994 à Los Angeles. Il est l'auteur de presque 300 compositions dont plus de cent musiques de films et des incontournables thèmes Peter Gunn, Moon River, Charade et bien sûr The Pink Panther écrit en 1963 pour son réalisateur fétiche Blake Edwards.

Ce féru de jazz a fait ses débuts comme pianiste dans l'orchestre de Glenn Miller et a fait ses premiers pas à Hollywood en composant les musiques des films "The Glenn Miller Story" (1954), "The Benny Goodman Story" (1956) et Touch of Evil d'Orson Welles la même année. Il enchaîne ensuite les succès avec le thème de la série télévisée "Peter Gunn" (1960) puis la bande-originale de "Breakfast AT Tiffany" (Diamants sur canapés) comprenant le fameux Moon River écrit par le parolier Johnny Mercer. Il enchaîne avec un autre succès "Baby Elephant Walk" écrit pour le film "Hatari" avec John Wayne.

Retrouvez dans cette playlist quelques-uns de grands thèmes du compositeur :

Avec sa capacité à incorporer dans ses orchestrations jazz et classiques les musiques populaires du moment, Henry Mancini devient LE compositeur d'Hollywood. Il a été récompensé par vingt Grammys, quatre Oscars et un Golden Globe. En parallèle à sa carrière de compositeur, Henry Mancini se produit comme chef d’orchestre, dirigeant plus de 50 concerts par an, et notamment avec des formations telles que l'Orchestre Symphonique de Londres ou le Philharmonique de Los Angeles. Son duo avec le réalisateur Blake Edwards reste un modèle du genre.

Blake Edwards et Henry Mancini se rencontrent chez un coiffeur à la fin des années 50, la complicité est évidente et Edwards recherche un compositeur pour sa série télévisée Peter Gunn (1958). Le disque se vend à un million d’exemplaires. Les deux hommes deviennent amis et collaboreront ensemble sur près de 30 films. Parmi les films réalisés par Blake Edwards, citons "Diamants sur canapé" (1961), "Le Jour du vin et des roses" (1962), "La Panthère Rose" (1963) (avec le fameux saxophoniste Plas Johnson), "La Party" (1968), "Darling Lili" (1970), "Victor Victoria" (1982). Outre le génie de Blake Edwards, le succès de ses films tient, pour partie, à la musique du compositeur. Pour l'irrésistible "The Party" avec Peter Sellers (1968) qui ressort le 9 mars, Henry Mancini va piocher dans toutes les ambiances musicales des sixties.

Les musiciens qui apparaissent à l'écran sont en fait « doublés » par Plas Johnson (saxophone ténor), Jimmy Rowles (piano), Ray Brown (contrebasse) et Shelly Manne (batterie). Le musicien qui « double » Peter Sellers au sitar est Bill Plummer. On peut également entendre le trompettiste Jack Sheldon sur le thème du générique. La chanson "Nothing to Lose " est interprétée par l'actrice Claudine Longet.