Menu
Écouter le direct

Les musiques de la route

Publié le
Replay émission du 28 juin 2020 56 min
Duel - Film de Spielberg
Duel - Film de Spielberg

Les camions sont à l'honneur sur les chemins de tous les dangers dans "Duel", "Le camion", "Le salaire de la peur", "Cent mille dollars au soleil", "Nous nous sommes tant aimés", "Le bras de fer", "Mad Max", "Hitcher"...

FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de musique de films. Dimanche 28 juin à 20h, c'est la dernière émission Certains L'Aiment Fip de la saison. Elle est animée par Susana Poveda, mise en musique par Pierre François et réalisée par Denis Soula.

FIP vous plonge dans les B.O. de “car movies” cultes, ces films où l'engin devient presque un personnage à part entière de l’histoire. Cap sur les chemins de la liberté, de la solitude ou de l'enfer, pour le meilleur ou pour le pire. 

Duel, inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, le film glaçant qui lance la carrière de Spielberg nous entraîne dans la fuite effrénée d’un employé de commerce qui, au péril de sa vie, tente d’échapper à la poursuite folle d’un chauffeur de camion-citerne l'ayant pris en chasse sur une route de Californie. La puissance du camion et l’invisibilité de son conducteur font la force de ce film qui fut tourné en treize jours. La musique du compositeur Billy Goldenberg apparaît la première lorsque le camionneur se déporte sur la gauche pour empêcher David Mann de doubler. L’orchestration enrichie de battements de tambours, carillons et sons stridents accentuent la tension.

Le Camion écrit et réalisé par Marguerite Duras, sorti en 1977 met en scène l'écrivaine qui lit à un comédien (Gérard Depardieu) le scénario de son prochain film, dans une chambre fermée. Il est question d'une femme prise en stop par un routier. Elle lui parle, mais lui ne l'écoute pas. Le regard de la caméra est celui d’une survivante dont la voix ne partage pas la bande sonore. Les notes d’un piano détachant les Variations de Beethoven sur un thème de Diabelli, superposent l’écriture de leur ligne mélodique.

Elle : « Ça aurait été une route, au bord de la mer. Elle aurait traversé un grand plateau… nu, puis un camion serait arrivé. 

Le Salaire de La Peur (1953) d'Henri-Georges Clouzot, adapté du roman de Georges Arnaud, avec Yves Montand, Charles Vanel, Folco Lulli... est un des plus grands films de suspense de l'histoire du cinéma. Il nous embarque au fin fond de l’Amérique centrale dans la quête d'un impossible Eldorado. Une compagnie pétrolière propose une grosse somme d'argent à qui conduira deux camions de nitroglycérine vers un puits situé à 500 kilomètres du lieu où s’est déclaré un incendie que seul un explosif peut souffler. Quatre désespérés se lancent dans la course au dollar et à la mort sur des pistes dont l'état lamentable risquent à tout moment de faire exploser le chargement.

La route se poursuit avec Mad Max, Hitcher ou Le Bras de fer réalisé par Menahem Golan avec notamment Stallone qui incarne un chauffeur routier solitaire, rongé par son divorce et par la culpabilité d'avoir abandonné un fils qu'il n'a jamais vu. Plus tard, à la demande de son ex-femme mourante, Lincoln Hawk, champion de bras de fer pour arrondir ses fins de mois, kidnappe son fils et se retrouve face à l’hyperpuissance de son riche beau-père malfaisant. La BO concoctée par Georgio Moroder est principalement composée de morceaux hard-rock.

Programmation musicale
  • 18h04
    Le Couleur - Concorde
    ConcordeLe Couleur
    AlbumConcordeLabelLIBSON LUX RECORDS