Menu
Écouter le direct

Certains l'aiment Fip : Danielle Darrieux

Publié le
Replay émission du 3 mai 20171:58:06
Danielle Darrieux dans "Meurtre en 45 tours" (1960) / Marcel Dole / Getty
Danielle Darrieux dans "Meurtre en 45 tours" (1960) / Marcel Dole / Getty

Mercredi à 20h, FIP fête en musique les cent ans de D.D., actrice éternelle et légende vivante du cinéma français.

FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Mercredi 19 avril à 20h, FIP vous plonge dans cet univers musical cathodique. Une émission présentée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par Patrick Derlon.

Pour Tarantino elle est une "icône féminine absolue du cinéma français de l’époque", un "Stradivarius" pour Jacques Demy, Danielle Darrieux a fêté le 1er mai ses cent ans dont huit décennies au cours de laquelle a illuminé le cinéma français. Actrice d'esprit, instinctive, drôle, élégante et d'une beauté à couper le souffle, DD a joué dans 103 films et une trentaine de pièces de théâtre, elle a conquis Hollywood, Broadway et est très vite devenue "La fiancée de Paris" et l'actrice préférée des Français. Du film Le Bal de Wilhem Thiele en 1931 alors qu'elle n'a que 14 ans à Pièce montée de Denys Granier-Deferre en 2010, l'immense actrice a tourné pour les plus grands réalisateurs comme Billy Wilder, Henri Decoin, Claude Autant-Lara , Max Ophüls, Sacha Guitry, Henri Verneuil, Claude Chabrol, Jacques Demy, André Téchiné ou François Ozon.

Quelle sublime comédienne ! Regardez ce tendre mouvement de l’épaule ! Regardez ses yeux mi-fermés ! Et son sourire ! Max Ophüls

Elevée par une mère cantatrice, Danielle Darrieux a brillé aussi par sa voix enchanteresse qu'elle a très vite mise au service de ses films et de plusieurs comédies musicales. DD a connu son premier succès en chanson avec le très swinguant Premier Rendez-vous , tiré du film d'Henri Decoin. C’est d'ailleurs la seule actrice à chanter vraiment dans Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy . Danielle Darrieux voulait jouer du saxophone ou de la contrebasse, elle a finalement appris le piano et le violoncelle comme elle l'explique dans cette vidéo :

Je ne voulais pas faire de cinéma. On m'avait parlé de ça tout à fait par hasard. J'y suis allé un petit peu comme un jeu, je n'y croyais pas du tout. Danielle Darrieux