Les musiques de films de Philip Glass
Philip Glass en 2018 / Marvin Joseph/The Washington Post / Getty

Les plus belles musiques de films du compositeur à l'occasion du week-end Philip Glass à la Philharmonie de Paris.

Cette saison, Certains l'aiment Fip prend ses quartiers tous les dimanches à 20h. FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Une émission présentée par Susana Poveda et réalisée par Denis Soula avec une sélection musicale de Pierre François.

Compositeur américain majeur du XXe siècle, maître de la musique répétitive et minimaliste, l'ancien élève de Nadia Boulanger et Ravi Shankar a aussi largement participé au développement et à la diffusion de ce qu'on appellera la world music et de la musique électronique. Adepte des expérimentations en tous genres, le musicien s'est aussi illustré dans la musique pop rock en collaborant avec David Bowie, Laurie Anderson, Brian Eno, Patti Smith, Paul Simon, Suzanne Vega ou Leonard Cohen. Pièces pour piano, symphonies, concertos ou opéras, Philip Glass a aussi beaucoup écrit pour le cinéma, que ce soit pour les films d'auteurs ou les grosses productions hollywoodiennes. A l'occasion du week-end Philip Glass à la Philharmonie de Paris (du 17 au 19 mai), l'équipe de Certains l'aiment Fip vous invite à une incursion dans l'aventure cinématographique du compositeur.

Philip Glass commence son aventure avec le cinéma dès 1966 en assistant le compositeur et sitariste indien Ravi Shankar sur la musique du film Chappaqua de Conrad Rooks. Très proche du milieu artistique underground de New York, le musicien originaire de Baltimore va multiplier les collaborations et en 1982 il compose le premier volet de la trilogie Qatsi, Koyaanisqatsi de Godfrey Reggio avant d'écrire pour Paul Schrader en 1984 la musique de Mishima, A Life in four chapters puis du film de guerre Hamburger Hill de John Irvin en 1987.

Au début des années 90, Bertrand Blier utilise la musique de Glass pour son film Merci la vie. Le compositeur écrit ensuite la BO du film d'horreur Candyman de Bernard Rose, un de ses thèmes les plus connus. Après sa conversion à la philosophie bouddhiste, Philip Glass a multiplié ses engagements pour le Tibet et contacte Martin Scorsese qui prépare Kundun. La BO du film lui vaut sa première nomination aux Golden Globes puis aux Oscars.

Il s'impose dans le cinéma autant pour ses oeuvres utilisées par des réalisateurs que pour ses musiques de films originales comme pour The Truman Show de Peter Weir, dans lequel il joue son propre rôle, The Hours de Stephen Daldry, L'Illusionniste de Neil Burger, Le Rêve de Cassandre de Woody Allen ou Chronique d'un scandale de Richard Eyre. Philip Glass a aussi participé à plusieurs créations musicales autour d'oeuvres cinématographiques comme celle autour du Dracula de 1931 ou son opéra inspiré par La Belle et la Bête de Jean Cocteau.

Programmation musicale

20h06

The Hours (film) : Escape

20h14

Satyagraha : Evening Song

Par : Douglas Perry

20h22

From Egypt

Par : Albert De Ruiter

20h28

Liquid Days (part I)

Par : The Roches

Album : 

SONGS FROM LIQUID DAYS (1986)

20h34

Quatuor A Cordes Nº3 Mishima

Par : Philip Glass/quatuor Kronos

20h38

Freezing

Par : Linda Ronstadt

Album : 

SONGS FROM LIQUID DAYS (1986)

20h45
20h51

Raising The Sail

Par : Philip Glass

Album : 

B.O.F. / THE TRUMAN SHOW (1998)

20h57

Knee Play 1

Par : Philip Glass

Album : 

EINSTEIN ON THE BEACH (1979)

Commentaires