Les BO de Michel Legrand
Michel Legrand en 1975 / Michael Putland/Getty

Balade musicale dans le 7ème art de Michel Legrand qui nous a quittés il y a une semaine.

Cette saison Certains l'aiment Fip prend ses quartiers tous les dimanches à 20h. FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Une émission présentée par Susana Poveda et réalisée par Denis Soula avec une sélection musicale de Pierre François.

Compositeur, arrangeur, pianiste, chef d’orchestre, chanteur… Michel Legrand nous a quittés le 26 janvier à l'âge de 86 ans. Son héritage est immense, à la hauteur du talent de l'élève surdoué de Nadia Boulanger qui aurait pu se contenter de mettre son art de la mélodie au service de la musique classique, du jazz ou de la variété mais qui a choisi d'exceller dans tous ces domaines avec passion. Et c'est sans nul doute sa carrière de compositeur de musiques de films, plus de 200, qui lui a permis d'assouvir cette curiosité pour des univers éclectiques. « Bach, Mozart ou Ravel, c’est ma langue maternelle ; le jazz c’est ma première langue vivante », écrivait-il dans Rien n’est grave dans les aigus.

Retrouvez quelques unes de ses plus belles musiques de film dans cette playlist :

Pour Michel Legrand la musique était une une émotion, un sentiment à transmettre avec une base rythmique, harmonique et mélodique. Son aventure pour le 7e art va débuter avec sa rencontre en 1954 dans une cabine de bateau avec Chris Marker dont il signera en 1962 la musique du documentaire Le Joli mai. Au début des années 60 il compose pour les grands réalisateurs de la Nouvelle Vague : Agnès Varda (Cléo de 5 à 7 en 1962), Jean-Luc Godard (Une femme est une femme en 1961, Vivre sa vie en 1962 et Bande à part en 1964) et surtout Jacques Demy sur Lola en 1961 pour lequel il remplace en urgence son ami Quincy Jones qui devait composer la musique.

Une complicité et une amitié qui va donner lieu à l'un des plus beaux tandems réalisateur-compositeur de l'histoire du cinéma avec La Baie des anges, Les parapluies de Cherbourg, Les Demoiselles de Rochefort, Peau d’âne. Il est nommé aux Oscars pour son travail sur Les Parapluies de Cherbourg et pars tenter sa chance à Hollywood aidé par ses proches Quincy Jones et Henry Mancini.

En 1968 il connait la consécration outre-Manche quand Norman Jewison va utiliser sa bande originale pour monter son film L'Affaire Thomas Crown, The Windmills of Your Mind (Les Moulins de mon cœur) lui vaut l'Oscar de la meilleure chanson originale. Deux ans plus tard c'est pour la musique d'Un été 42 de Robert Mulligan qu'il reçoit l'Oscar de la meilleure musique de film suivit d'une troisième statuette en 1983 pour Yentl de Barbra Streisand...

Programmation musicale

20h03

Bringing Boubou Back From School

Par : Jackie Ward

20h08

I Will Wait For You

Par : Astrud Gilberto

Album : 

GITANES JAZZ/ASTRUD GILBERTO (1965)

20h12

The Windmills Of Your Mind

Par : Freddy Cole

Album : 

LE GRANDE FREDDY (1999)

20h20

A Face In The Crowd, Par Peggy Taylor Woodard

20h23

La Piscine : Ask Yourself Why

Par : Sally Stevens

20h26

Une Femme Est Une Femme: Angela Stra

Par : Bo/une Femme Est Une Femme

20h28

Une Femme Est Une Femme: Chanson D Angela

Par : Anna Karina

20h33

Chanson De Lola

Par : Bo/lola

20h37

La Dame Dans L Auto : On The Road (version Chantee)

Par : Petula Clark

20h42

Un été 42

Par : Phil Woods

20h45

Papa Can You Hear Me

Par : Barbra Streisand

Album : 

YENTL (1983)

20h48

Love Makes The Changes

Par : Ray Charles

20h54

Alcatraz

Par : Michel Legrand

Album : 

PORTE PLUME / LES INTERPRETES DE CLAUDE NOUGARO (1956 2009) (1964)

20h58

The Dream

Par : Miles Davis

Album : 

DINGO (1991)

Commentaires