Les musiques de Ingmar Bergman
Ingmar Bergman en 1970 / Mondadori Portfolio / Getty

FIP célèbre en musique le centenaire de la naissance du cinéaste suédois.

Cette année Certains l'aiment Fip prend ses quartiers tous les dimanche à 20h. FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Une émission présentée par Susana Poveda et réalisée par Denis Soula avec une sélection musicale de Pierre François.

Metteur en scène et directeur de théâtre, scénariste, peintre, cinéaste de l'intime, Ingmar Bergman aurait eu cent ans le 14 juillet 2018. Une quarantaine de films pour ce génie du cinéma qui nous a quittés le 30 juillet 2007 et qui a marqué de façon indélébile l'art de filmer. Jusqu'au 11 novembre, la Cinémathèque Française consacre une grande rétrospective au réalisateur de Monika, Le Septième Sceau, Les Fraises sauvages, Sourires d'une nuit d'été,  Persona, L’Heure du loup ou Cris et chuchotements, Scènes de la vie conjugale ou Fanny et Alexandre. Une filmographie pour laquelle il a été accompagné par un petit cercle d'acteurs fidèles : Liv Ullmann, Max von Sydow, Ingrid Thulin, Bibi Andersson, Erland Josephson.

Des films restaurés, des coffrets dvd, un spectacle de danse (Dancing with Bergman, au Théâtre des Champs-Elysées), le réalisateur est célébré toute l'année comme sur ce documentaire Une année dans une vie réalisé par Jane Magnusson et attendu le 26 septembre :

Artiste aux multiples visages, hyperactif, angoissé, infidèle, parfois mégalomane, Ingmar Bergman est un des maîtres du cinéma qui continue d'inspirer aujourd'hui les cinéastes après avoir fait l'admiration des réalisteurs de la Nouvelle Vague comme Godard et Truffaut et plus tard Philippe Garrel, André Téchiné, Benoît Jacquot ou Jacques Doillon. A l'étranger, le génie du drame psychologique était admiré par Stanley Kubrick pour lequel Bergman était "un réalisateur qui ne trichaient pas" ou Woody Allen qui disait de lui qu'il était "possiblement le plus grand artiste depuis l'invention de la caméra".

Je voudrais dire qu’il n’existe pas d’art qui ait plus en commun avec le cinéma que la musique. Les deux affectent directement nos émotions, sans passer par l’intellect. Et un film est essentiellement un rythme, inspiration et expiration dans une séquence continue. Toujours depuis mon enfance, la musique a été ma grande source de récréation et de stimulation. Ingmar Bergman

Ingmar Bergman aimait dire que si il n'avait pas été réalisateur il aurait sans doute été chef d'orchestre. Passionné par la musique classique, le cinéaste aime la précision de l’écriture d’une partition qu'il compare à celle d’un scénario. Si pour la première partie de son oeuvre il a fait appel à des compositeurs suédois, il a ensuite ponctué, souvent avec retenue, ses films de pièces de Bach, Beethoven, Chopin, J Strauss, Mozart, Schubert, Schumann, Wagner, Scarlatti.... Sarabande (2003), sa dernière œuvre est une allusion au titre du 4ème mouvement de la Suite n° 5 pour violoncelle en do mineur de Bach.

Commentaires