Alfred Hitchcock : "Une musique pour être assassinée"
Alfred Hitchcock © NBC/NBCU Photo Bank/Getty

FIP vous plonge dans la bande originale diabolique du "maître du suspense".

FIP met le cinéma sur écoute et invite les auditeurs à une balade dans l’imaginaire musical d’un cinéaste, d’un genre ou d’un compositeur de BO. Mercredi 31 janvier à 20h, FIP vous plonge dans cet univers musical cathodique. Une émission présentée par Susana Poveda, réalisée par Denis Soula et mise en musique par Jean-Yves Bonnardel.

Du 2 au 4 février, la Philharmonie de Paris propose un "Week-end Hitchcock" avec la musique de Bernard Herrmann en live. Les partitions de Psychose et Vertigo, deux chefs-d'oeuvre du tandem Hitchcock-Hermann seront interprétés par l'Orchestre symphonique Divertimento et le Britten Sinfonia. Il est souvent dit que le cinéaste qui a façonné le cinéma moderne n'aimait pas la musique. C'est en fait surtout que le génie était incapable d'écrire la musique de ses films. Son duo, aussi houleux que créatif, avec le compositeur Bernard Herrmann a duré de 1955 à 1966 pour 9 films et a marqué à jamais l'art d'utiliser la musique pour appuyer la psychologie des personnages, soutenir la dramaturgie et renforcer le suspense.

En 1954, Alfred Hitchcock est mécontent du résultat de ses compositeurs Franz Waxman pour Fenêtre sur cour et Lyn Murray pour La Main au collet. Il fait appel à Bernard Herrmann, en 1955, pour sa farce macabre Mais qui a tué Harry ? L'année suivante sort L'Homme qui en savait trop, premier grand coup du duo Hitchcock-Hermann tant la musique structure la narration et le suspense jusqu'à devenir un sujet et un personnage du film et ce dès l'ouverture ("Un simple coup de cymbales et voilà bouleversée la vie d'une famille paisible") jusqu'au dénouement final. En 1956 il écrit la musique du film Le Faux Coupable (The Wrong Man), un drame pour lequel Henry Fonda incarne Manny Balestrero, un musicien de jazz accusé d’un hold-up. 

Hitchcock laisse libre cours à la créativité d'Hermann, qui se défait rapidement de la technique habituelle qui consiste à synchroniser le rythme de la musique avec l’action et les grandes scènes d'émotions. Hermann, qui est aussi présent au montage des films, commence à varier les thèmes et les styles, utiliser les dissonances, jouer sur les silences. En 1958 l'osmose est parfaite entre le cinéaste et le compositeur, l'une des plus belles musiques de films est née pour Vertigo (Sueurs froides) avec son célèbre motif principal en forme d'arpèges de quintes augmentées ascendantes puis descendantes symbolisant le vertige qui hante le héros et le suspense du film. Le film a pourtant été à l'époque un désastre commercial pour la Paramount.

L'année suivante Alfred Hitchcock sort son plus grand succès La Mort aux Trousses (North by Northwest), un film d’espionnage fantaisiste et devenu culte où Hermann brille d'ingéniosité et de créativité en bouleversant le rapport de l’image et du son.

Hitchcock n’achève un film qu’à 60%. C’est moi qui doit apporter la touche finale pour lui. Bernard Herrmann

En 1960, le cinéaste veut tourner son film d'angoisse Psychose (Psycho) sans musique en utilisant des effets sonores et autres bruitages, une idée qu'il gardera finalement pour Les Oiseaux. Il pense même à une BO de jazz, se ravise et fait appel à son vieux complice. Bernard Herrmann, qui dispose d'un petit budget, va être plus inventif que jamais en composant seulement pour un orchestre à cordes, procédé à l'encontre des codes du moment. Avec l'utilisation des sonorités stridentes des cordes, Hermann va terrifier les spectateurs dans la scène d'anthologie du meurtre sous la douche.

L’efficacité de Psychose est due pour moitié à la musique. Alfred Hitchcock

Malgré cette déclaration, les relations entre les deux hommes ont souvent été tendues. Bernard Herrmann va encore travailler sur le son pour Les Oiseaux (Birds) en 1963, sur Pas de printemps pour Marnie (Marnie) en 1964 et enfin Le Rideau déchiré (Torn Curtain) en 1966.

Programmation musicale

20h00

Whatever Will Be Will Be (que Sera

Par : Doris Day

Album : 

QUE SERA /1956-1959/VOL 1 (1996)

20h04

Hanging On The Telephone

Par : Blondie

20h07

Crime Etait Presque Parfait

Par : Grace Kelly, Ray Milland

20h09

La Loi Du Silence

Par : Dimitri Tiomkin Et His Orchestra

20h18

Oh Susanna

Par : Bing Crosby Meets Al Jolson

20h21

Fenetre Sur Cour

Par : The Paramount Studio Orchestra

Album : 

BOF / Alfred Hitchcock et la musique (1954)

20h37

La Blonde Ou La Rousse : My Funny Valentine

Par : Kim Novak

20h39

In My Life

Par : Sean Connery

Album : 

GEORGE MARTIN - IN MY LIFE (1998)

20h45

Smoke Gets In Your Eyes

Par : Bryan Ferry

Album : 

THE ISLAND STORY (1974)

20h48

Trains And Boats And Planes

Par : Dionne Warwick

20h56

Old-fashioned Garden

Par : Cary Grant

20h57

O Amor Em Paz

Par : Joao Gilberto

Album : 

BOSSA NOVA 1958 1961/ JOBIM ANTONIO CARLOS DE MORAES VINICIUS GILBERTO JOAO

21h02

Ingrid Bergman

Par : Billy Bragg And Wilco

21h08
21h11

Que Sera

Par : Wax Tailor

Album : 

EXTR. TAILS OF THE FORGOTTEN MELODIES (2005)

21h22

L'homme Qui En Savait Trop (film) : We'll Love Again

Par : Doris Day

21h25

Dejeuner Du Matin

Par : Marlene Dietrich

Album : 

THE ESSENTIAL (1962)

21h29

La Main Au Collet

Par : Lyn Murray, Studio Orchestra

21h35
21h39

The Lass With The Delicate Air : To A Wild Rose

Par : Julie Andrews

21h42

Frenzy

Par : Screamin Jay Hawkins

Album : 

THE BEST OF SCREAMIN' JAY HAWKINS (1990)

21h48

The Stonecutter

Par : John Williams

Album : 

BOF / COMPLOT DE FAMILLE (1976)

21h54

Don't You Remember

Par : Wax Tailor

Commentaires