Menu
Écouter le direct

Tommy, C’est Magnifip !

Publié le
Replay émission du 17 mai 20162:03:15
The Who
The Who ©undefined

17 mai 1969 : Création de Tommy, le célèbre opéra-rock des Who. 17 mai 2016, C’est Magnifip s’en fait écho dès 20h.

Imaginé par le guitariste Pete Townshend, l'album Tommy propulse The Who au rang international. Mardi 17 mai de 20h à 22h, C'est Magnifip ! vous plonge dans l'atmosphère singulière de l'oeuvre controversée. Une émission animée par Frédérique Labussière et réalisée par Massimo Bellini. La programmation musicale est signée

Créé en 1964 à Londres par le guitariste Pete Townshend, le chanteur Roger Daltrey, le bassiste John Entwistle et le batteur Keith Moon, The Who, fait ses débuts avec un rock’n roll explosif constitué de reprises survoltées de James Brown, de Bo Diddley et du trio à succès de la Motown, Holland-Dozier-Holland. Puis arrivent les compositions hargneuses amenées par Pete.

Leur premier single I can’t explain à peu de succès à sa sortie mais une apparition télévisée lancera le groupe, déjà en studio pour enregistrer le second, Anyway, Anyhow, Anywhere. En 1965, les Who publient My Generation, un premier album totalement en phase avec la jeunesse britannique de l'époque. L'Europe est conquise.

En septembre 1968, Pete Townshend, en interview pour le magazine Rolling Stone 23, révèle son désir de sortir un opéra- rock. The Who prennent le chemin des studios IBC de Londres en septembre 1968 pour une longue période de réflexion, d’arrangement et d’enregistrement. En janvier 1969, un tiers des compositions de Tommy sont enregistrées. L'album est en boîte le 7 mars 1969.

Tommy est joué pour la première fois en public le 2 mai 1969 au Ronnie Scott's Jazz Club de Londres. A sa sortie, l'album grimpe en 4ème position dans les charts américains. Elle met en musique l'histoire d'un enfant devenu autiste, sourd, muet et presque aveugle à la suite d'un traumatisme causé par l'assassinat de son père par son beau-père. Nombreux sont ceux qui profitent des faiblesses de Tommy. Il est tyrannisé par son pervers Cousin Kevin . Sa mère et son beau-père tentent tous les remèdes pour le guérir et notamment ceux d’une guérisseuse sous LSD The Acid Queen . A 20 ans, on lui découvre un don insoupçonné pour le flipper. Il excelle et se mesure avec le champion :

Exaspérée de voir Tommy se regarder sans cesse dans un miroir, et brisant ce dernier, elle provoque sans le vouloir, le miracle, Smach the mirror . Tommy retrouve ses sens, Sensation . Adulé par les jeunes, il est une sorte de Messie qui emmène ses disciples vers son hallucination :

Soumis au dur régime que Tommy leur imposent pour se concentrer sur sa doctrine, ceux et celles qui le vénèrent finiront par le rejeter. Tommy se retrouve seul. Et gagne une nouvelle illumination. We're Not Gonna Take It .

Les Who partent en tournée mondiale de 1969 à 1970 et passent notamment par le au Festival de Woodstock et celui de l'ïle de Wight.

En 1975, Ken Russell réalise le film Tommy avec la bande-son des Who et Eric Clapton dans le rôle du prédicateur, ou d’autres stars comme Elton John, Jack Nicholson, Tina Turner. Gros succès dans les salles avec le son Hi fi multicanal, un système audio à 5 voies avec six haut-parleurs.