Menu
Écouter le direct

Radio Caroline, C'est Magnifip

Publié le
Replay émission du 29 mars 20161:59:33
 ©
©

Le 29 mars 1964, naissait Radio Caroline, une radio pirate britannique embarquée sur un bateau naviguant en zones internationales. Le 29 mars 2016, C'est Magnifip ! célèbre cette radio mythique qui a inondé l'Angleterre de Pop Music.

Mardi 29 mars de 20h à 22h, C'est Magnifip ! met en onde la programmation originale de Radio Caroline qui, de 1964 à 1990, défiait le pouvoir médiatique en place et provoquait une vrai révolution. Une émission présentée par Frédérique Labussière et réalisée par Massimo Bellini. La programmation musicale est signée Armand Pirrone.

Au début des années 60, en Angleterre, le contrôle absolu des ondes par la radio d'Etat, associé au peu de place consacré au rock'n roll et à la pop sur la BBC, ainsi que le monopole les labels EMI et Decca sur l’industrie musicale, fait germer dans l'esprit du jeune producteur irlandais Ronan O'Rahilly, une idée de radio pirate. Il vient de créer son label indépendant et la BBC refuse de passer ses artistes.
Il achète le Frederica, un vieux ferry danois qu'il équipe en Irlande, du matériel adéquat. Le 27 mars 1964, la radio pirate qui émet à la limite des eaux territoriales, commence ses transmissions avec des disc jokeys issus du rock and roll.

La station est rejointe par Radio Atlanta qui utilise la même longueur d'onde sur un autre bateau. Caroline émet la journée, Atlanta la nuit. La fusion des deux stations donne naissance à Radio Caroline. La station couvre ainsi la quasi-totalité du pays. La direction est désormais partagée entre les deux directeurs Ronan O’Rahilly et Alan Crawford.
Le succès est foudroyant.

La musique est reine 24 heures sur 24 mais à bord des deux bateaux, la vie est rude. Les Djs s'ennuient, souffrent du mal de mer. Néanmoins à l'antenne, l'exubérance et l'originalité sont de mise. La règle c'est "pas plus de 6 minutes de publicités par heure". En 1965, les Beatles reçoivent le premier trophée de Radio Caroline.

En 1967, le gouvernement d'Harold Wilson interdit les radios pirates, même en dehors des eaux territoriales britanniques. Radio Caroline entre en résistance et continue d'émettre en toute illégalité. En mars 1968 les créanciers s'emparent des navires. Elle retrouve son antenne en 1972, dans les eaux internationales à proximité de la Hollande, mais le gouvernement britannique condamne 6 DJ de la station. En 1980, le navire sombre en mer et ses membres sont arrêtés.
Radio Caroline renaît encore une fois en 1983 sur le Ross Revenge. En 1989, elle est arraisonnée par les hollandais pour le motif suivant : la radio britannique émettant sur les côtes belges, françaises et hollandaises, brouille les émissions des stations à terre. Les émetteurs sont détruits, les disques et le matériel saisis. Le film Good Morning England réalisé par Richard Curtis et sorti en 2009, s'inspire de la folle aventure de Radio Caroline :

C'est Magnifip ! parcourt en musique et en anecdotes, l'épopée extraordinaire de cette radio unique qui a marqué la culture populaire et révolutionné les ondes. De Can't buy me love chanté par The Beatles à A whiter shade of pale du groupe Procol Harum, en passant par Father and son de Cat Stevens, With a girl like you et I fell free extraits de la BOF de Good Morning England, ou encore Under my Thum des Rolling Stones :