Menu
Écouter le direct

Les femmes qui ont changé la musique, C'est Magnifip !

Publié le
Replay émission du 6 juin 20172:04:41
Billie Holiday - Photo WILLIAM GOTTLIEB/REDFERNS
Billie Holiday - Photo WILLIAM GOTTLIEB/REDFERNS

Mardi 6 juin dès 20h, FIP met en lumière ces femmes qui ont marqué à jamais les scènes du monde.

FIP explore un nouvel itinéraire et donne rendez-vous chaque mardi à 20h aux auditeurs pour une nouvelle échappée musicale. Une émission animée par Emilie Blon-Metzinger et réalisée par Massimo Bellini.

Mardi 6 juin, de 20h à 22h, la programmation musicale d'Armand Pirrone vous balade d'Ella Fitzgerald à Youn Sun Nah, en passant par Josephine Baker, Maria Callas, Nina Hagen, Joan Baez, Patti Smith, Angelique Kidjo, Brigitte Fontaine...

Parmi les grandes dames qui ont personnalisé à jamais la chanson française, citons Edith Piaf, l'icône populaire, la légende, l'éternellle amoureuse. Les ritournelles de la Môme Piaf et ses interprétations poignantes dans sa petite robe noire ont une puissance émotionnelle qui imprime la mémoire collective.

Billie Holiday, la Lady Day à fleur de peau, confrontée très jeune à la violence, la drogue, la prostitution, les humiliations... consommait toutes sortes de substances pour s'évader de la vie réelle. Mise à l'étrier par John Hammond, elle aura le succès que l'on sait aux côtés de Benny Goodman, Lester Young, Duke Ellington, Count Basie, Artie Shaw... avant de mener une carrière en soliste. En 1939, elle interprétait pour la première fois Strange fruit, tirée d'un poème d'Abel Meeropol. Ce réquisitoire contre le racisme et les lynchages dont étaient victimes les afro-américains aux Etats-Unis, devint le titre phare du "Café Society" à New York, tout le temps qu'elle y chanta. "Cette chanson permettait de faire le tri entre les gens bien et les crétins," disait-elle. Elle terminait ses tours de chant par cette lamentation qui plongeait le public dans le silence et le noir complet :

"Des arbres du Sud portent un fruit étrange, du sang sur les feuilles et du sang aux racines, un corps noir oscillant à la brise du sud, fruit étrange suspendu aux peupliers".

Autre chanteuse mythique, Janis Joplin, qui s'est consacrée corps et âme à la musique. La jeune femme, issue d'une famille de la petite bourgeoisie texane, avait déclaré la guerre à "l'American Way of Life" et se battait en faveur des droits des Noirs Américains. Cassant les codes, de sa voix rauque et explosive, elle laissait son public médusé devant ses prestations volcaniques et sa personnalité écorchée vive hors du commun. Janis Joplin est encore à ce jour, une des autorités incontestables du rock au féminin. Tout comme Amy Winehouse, Kurt Cobain, Jimi Hendrix ou Jim Morrison, Janis Joplin est décédée à l’âge de 27 ans, après une overdose d’héroïne.

Björk, est aussi une de ces artistes hors normes qui se battent contre les préjugés. Elle a récemment dénoncé le sexisme de la presse musicale dans une lettre ouverte.

« (…) certains médias n’arrivent pas à comprendre que je ne fasse pas une "performance" et que je me "cache" derrière mes tables de mixage (…) Contrairement à mes homologues masculins. Je crois qu’il s’agit de sexisme. Ce que je ne vais pas laisser passer à la fin de cette tumultueuse année : car nous méritons tous un maximum de changement au milieu de cette énergie révolutionnaire dans laquelle nous évoluons. » Björk

La promenade sera belle parmi ces reines du rock, de la pop, de l'opéra, du jazz, de la folk, de la soul..... de 20h à 22h mardi 6 juin sur FIP.