Menu
Écouter le direct

Les chansons que j'emmène sur mon île déserte, C'est Magnifip !

Publié le
Replay émission du 18 avril 20172:03:07
île Caribou - Lac Supérieur - Photo de Nicolas Demers
île Caribou - Lac Supérieur - Photo de Nicolas Demers ©undefined

Mardi 18 avril à 20h, FIP dégote pour vous son trousseau musical idéal pour s'évanouir loin de la civilisation.

FIP explore un nouvel itinéraire et donne rendez-vous chaque mardi à 20h aux auditeurs pour une nouvelle échappée musicale. Une émission animée par Emilie Blon-Metzinger et réalisée par massimo Bellini.

Mardi 18 avril, C'est Magnifip ! vous embarque sur son archipel mystérieux, au beau milieu de la mer ou des océans, va savoir ! Dans son sac à dos, l'indispensable pour survivre et quelques précieuses musiques, mais lesquelles ? Quelles sont les oeuvres que je peux écouter en boucle, celles dont je ne peux me passer, celles que je revis différemment à chaque écoute, celles qui dès la première note me font sentir chez moi ?

De Led Zeppelin qui déploie son escalier pour le paradis avec Stairway to heaven, à Un homme heureux de William Sheller en passant par La chanson d'Hélène portée par Romy Schneider et Michel Piccoli, Love theme from Spartacus chanté par Terry Callier ou encore la délicate interprétation de Caetano Veloso de la chanson Billie Jean Eleanor Rigby, la programmation d' Alexandre Desurmont tutoie la lune et titille les étoiles.

Mais d'où vient ce désir de « partir », de tout lâcher, que nous avons toutes, tous éprouvé à un moment de notre existence ? Un retour à l’état sauvage pour tenter de vivre avec la nature. Pourquoi l’île nous attire-t-elle ?, pourquoi, de manière irrationnelle, se sent-on l’habiter dès le premier regard ? La seule évocation du mot déclenche une rêverie.

« Dans mon île un parfum d'amour se faufile dès la fin du jour ». Henry Salvador

S’échouer sur une île déserte où l’on va pouvoir être maître du temps et faire de l’ailleurs un monde à soi. Se priver de confort pour se recentrer sur l’essentiel avec comme fantasme avoué celui de se suffire à soi-même. Quel est le sens de ma vie ?

La réalité peut être bien moins idyllique. Néanmoins, en transformant son environnement, tel Robinson Crusoé, on pourrait bien se métamorphoser et prendre conscience de notre sa liberté :