Menu
Écouter le direct

La Journée de la mini-jupe, C'est Magnifip !

Publié le
Replay émission du 7 juin 20162:06:04
 ©
©

Le 7 juin à 20h, C'est Magnifip ! met en lumière La journée de la mini-jupe lancée le 6 juin 2015 à Tunis.

Le 6 juin 2015, le président de la Ligue pour la défense de la laïcité et des libertés, Rachid Ben Othman, et l’activiste féministe Najet Bayoudh, appelaient les Tunisiennes à se rassembler au centre de Tunis, vêtues de mini-jupes, en signe de solidarité avec la femme algérienne et avec toutes les femmes opprimées du monde. Mardi 7 juin de 20h à 22h, C’est Magnifip ! se fait écho de cette journée. Une émission présentée par Frédérique Labussière et réalisée par Massimo Bellini.
La programmation musicale est signée Millena Rousseau.

Journée Mondiale en mini jupe
Journée Mondiale en mini jupe

En réaction à la campagne « Ne laisse pas tes femmes sortir avec une tenue osée ! », devenue « Sois un homme et voile tes femmes », lancée par des internautes algériens conservateurs, et suite à l’exclusion en Algérie, d’une étudiante interdite d’examen à cause de sa jupe jugée trop courte, "La journée de la mini-jupe " invitait les manifestantes tunisiennes à se retrouver avenue Habib Bourguiba et à poster leur photo sur Facebook. L’appel s'adressait aussi largement à toutes les femmes du monde, en réponse à l’obscurantisme et à l’oppression.

" TOUTES EN MINI JUPE DEVANT devant la statue de IBN KALDOUN à Tunis, à 18 H RÉAGISSONS CONTRE CEUX QUI INTERDISENT LA MINI JUPE ET AUTORISENT LE NIQAB !!! FEMMES TUNISIENNES VOUS ETES LIBRES MONTREZ LE AU MONDE ENTIER. Soyez toutes au rendez-vous". Rachid Ben Othman en juin 2015.

La mini jupe fêtait ses 50 ans en le 10 juillet 2014. Née à l'époque où les ados de la génération baby boom cherchaient à se démarquer des générations précédentes, la mode des sixties devait être "arrogante, agressive et sexy " dixit la jeune styliste londonienne Mary Quant qui brise un tabou en raccourcissant les jupes au-dessus du genou et invente aussi le mini-short.

"Les femmes avaient un réel besoin de liberté ", dixit Marie-Christine Gambart, réalisatrice du documentaireMinijupe, tout court! . "L'avènement de la minijupe est arrivé juste avant l'émancipation des femmes. Comme si cette révolution devait passer par une liberté vestimentaire avant de poser de réelles revendications. Il y avait un vrai désir d'offrir une possibilité de se mouvoir, de bouger, d'être beaucoup plus libre ".
Le couturier André Courrèges met la mini sur les podiums de la haute-couture en mars 1965.
Ce petit bout de tissu "raz la touffe" ou "le bonbon" qui libère la femme fait s'insurger bon nombre de bien-pensants. Mais "la minijupe" connaît un succès phénoménal et, en dévoilant les jambes des femmes comme jamais auparavant, elle devient un symbole d'émancipation de toute une génération de jeunes femmes qui veulent s'approprier leurs corps.
On pense évidemment à Brigitte Bardot qui chante Harley Davidson ( 1967) composée par Gainsbourg.

Et pour nous rapprocher du thème de "La journée de la mini-jupe", un clin d'oeil au téléfilm La journée de la jupe réalisé par Jean-Paul Lilienfeld sorti en 2009, dans lequel Isabelle Adjani incarne Sonia, professeure de français dans un collège de banlieue, qui manifeste à sa façon sa volonté de lutter contre le machisme ambiant.
Elle veut instaurer "La Journée de la jupe".