Menu
Écouter le direct

La Folk Journée de Nantes : C'est Magnifip !

Publié le
Replay émission du 15 décembre 20152:06:23
 ©
©

Mardi 15 décembre C'est magnifip se consacre à la musique folk, tout comme la Folk Journée de Nantes qui cette année, invite différents artistes à se réapproprier les répertoires d'Elliott Smith, Leonard Cohen et Jackson C. Frank.

On connaît la Folle Journée, l’évènement nantais hivernal qui détrône les préjugés sur la musique classique en offrant une proximité unique avec les musiciens qui la font.
Tout aussi exigeante et populaire, La Folk Journée du 16 décembre reprend le même principe mais avec une couleur musicale différente. La veille, c'est magnifip se fait écho de sa programmation et vous emmènera encore plus loin ...de Harry Nilson à Ryler Walker en passant par Gil Scott Heron, Laura Marling, Woody Guthrie, Bob Dylan et d'autres. Une émissionanimée par Frédérique Labussière et réalisée par Massimo Bellini. La programmation musicale est signée Christian Charles.

La 3ème édition de la Folk Journée a pour thématique, les reprises.
Les 11 musiciens de The Color Bars Experience et de précieux invités rendent hommage à Elliot Smith, chanteur culte de la scène folk-rock américaine, mort en 2003 à l’âge de 34 ans. Réunis autour de l'arrangeur Christophe Patrix, ils redonnent vie aux chansons de son dernier album Figure 8, un disque fondateur. « Nous voulions respecter au plus juste les chansons d'Elliott Smith, en leur donnant de nouvelles couleurs grâce à des instrumentations différentes ( violons, violoncelle, basse, flûte, basson, guitare électrique, percussions, batteries) mais également grâce à des voix différentes et qui avaient toutes côtoyé celle d'Elliott. Jason Lytle (Grandaddy), Troy Von Balthazar (Chokebore) et Ken Stringfellow (The Posies) se sont donc joints à nous pour redonner vie à ces chansons intemporelles » :

L’Anonymous Choir mené par Nona Marie Invie, la chanteuse du groupe folk-rock Dark Dark Dark, reprend ici une partie du répertoire du musicien folk et poète canadien Leonard Cohen. Ce chœur de femmes inspiré par Kate Bush, Neil Young, Joni Mitchell, Wendy Rene … vient pour la 1ère fois en Europe. Accompagné d’un seul piano et de trois chanteuses, Nona Marie Invie traduit à merveille la puissance émotionnelle et la vibration intime de chansons comme Suzanne, So Long, Marianne, Chelsea Hotel ou Hallelujah.

Le songwritter irlandais Adrian Crowley présentera un concert de reprises de Jackson C. Frank, beautiful looser, qui composa en 1965 un unique album avec une voix poignante et d’une pureté rare. Médusé par son succès, il entra en dépression.
"Blues Run The Game " est un des plus grands hymne folk de l'histoire qui a inspiré de nombreux artistes comme Nick Drake, Simon and Garfunkel ou Tim Buckley. Adrian Crowley se faisant très rare sur d’autres scènes que celle de son pays, est plutôt méconnu du public français. En avril dernier Some blue morning, un
album mélancolique hanté par les fantômes de Scott Walker et Léonard Cohen :

Revenons un peu en arrière, à la naissance de la folk music.
Le mot "folk " désigne les "gens du peuple ". Majoritairement acoustique, le contenu de cette musique est transmis oralement de génération en génération. Il fait revivre la musique traditionnelle des campagnes en l’interprétant librement.
Il devient un mouvement de révolte, popularisé dans les années 30 par Woody Guthrie, l’homme des causes progressistes et des combats pour la justice sociale. Ses chansons dénonçant tout d’abord la grande dépression économique, sont devenues plus engagées et protestataires. Sur sa guitare ont pouvait lire « Cette machine tue les fascistes ». Le répertoire de l’icône de la folk-song a largement influencé Bob Dylan, Joan Baez ou encore Bruce Springsteen.
Mort l’année dernière à New-York, on se souviendra longtemps encore de This Land Is Your Land (1941), un des grands hymnes de la génération pacifiste, tiré du chant gospel baptiste « Oh, my loving brother ».

Les années du maccarthysme sont émaillées de luttes syndicales, et Pete Seeger (1919 – 2014) compagnon de route de Woody Guthrie, sillonne aussi le monde avec ses messages engagés. Son hymne contestataire et pacifiste We Shall Overcome devient indissociable de la lutte pour les droits civiques :

Parmi les autres artistes qui marquent l'époque, il importe de mentionner le chanteur noir Leadbelly qui exercera une influence non négligeable sur Guthrie et Seeger.
Dans les années 60, Bob Dylan fait exploser la folk music. Il devient le symbole de toute une génération anti-conformiste. En 1962, il écrit Blowin’in the wind, dans le quartier intellectuel de New-York, le Greenwich Village, sur un coin de table du café The Commons, juste en face du lieu mythique de la scène folk alors qu’il n’a que 21 ans. La chanson est parue sur l'album The freewheelin' Bob Dylan en 1963. Elle est reprise par les manifestants de la Marche sur Washington le 28 août de la même année :

La reine du folk c’est Joan Baez, qui combat la guerre du Vietnam à travers ses chansons et s’engage dans le mouvement des droits civiques.
Here’s to you est un hommage aux anarchistes Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti, exécutés à tort pour braquage en 1927.
En 1975, elle compose et écrit Diamonds and rust qui s'adresse à Bob Dylan, son grand amour passé. Leur jeunesse est déjà loin derrière eux mais elle se souvient :

Le chanteur Tom Paxton est aussi de toutes les luttes antimilitaristes et anticapitalistes. L’immense chanteur et poète Leonard Cohen, fut apôtre, en ses débuts, d’un folk épuré aux arrangements minimalistes.
Suzanne est l’exemple parfait du son de ses premières années. Le texte fut d'abord publié sous la forme d'un poème en 1966 sous le titre "Suzanne takes you down ". I fut chanté et enregistré par Judy Collins, avant la sortie du premier disque de Leonard Cohen "Songs of Leonard Cohen" :

Du côté de la France, G raeme Allwright, Hugues Aufray, Alan Stivell, Malicorne, Tri Yann et bien d’autres assureront la diffusion de l'ensemble de ce répertoire de la contre-culture des années 70.
Citons aussi l'incontournable Barbara Dane, chanteuse militante et guitariste de folk, blues et jazz, qui, bien qu'elle ait joué avec les plus grands noms de la musqiue américaine, n'a jamais vraiment percé.
Le Folk n'en finit pas de renaître. Parmi les nombreux artistes qui le portent haut, citons le groupe Moriarty ( session live FIP ) qui revisite le répertoire classique de la musique populaire du fin fond des Etats-unis ; la chanteuse norvégienne An Brun et son folk subtile ou encore Yann Tambour et son Stranded Horse à la une de FIP, en ce mois de décembre.