Menu
Écouter le direct

L' hiver : C'est Magnifip !

Publié le
Replay émission du 22 décembre 20152:01:21
 ©
©

Mardi 22 décembre c'est le solstice d'hiver, le soleil se remet à grandir. De 20h à 22h C'est magnifip vous souffle quelques notes glacées, revigorantes, apaisantes, calines et mutines ...

L’hiver est à nous avec ses sentiments bigarrés, sa mélancolie et sa quiétude. C'est le moment idéal pour hiberner et se laisser bercer par de douces mélopées. Du White winter hymnal des Fleet Foxes, en passant par La fille venue du froid des Rita Mitsouko, The hounds of winter de Sting, Inverno de Roberto Menescal, ou encore "Lonely lonely winter" de Jennylee , la programmation de Luc Frelon vous saisira de plaisir.
Une émission animée par Frédérique Labussière et réalisée par Massimo Bellini.

 Visuel extrait du film Le père Noêl est une ordure - jean-marie-poire
Visuel extrait du film Le père Noêl est une ordure - jean-marie-poire ©Radio France

La couette devient irrésistible, les sapins reviennent dans nos chaumières, on décore les maisons, on chante, on fait frétiller la cheminée alors que les rennes s’enlisent dans la neige avec un Père Noël frigorifié.
On est marrons, glacés !. On est chapons, dinde, boudin blanc, huîtres, foie gras ou tartare d’algues sur canapés sans gluten et poêlée de champignons sauvages à la truffe noire. On est bûche pâtissière, tiramisu, gâteau des anges ou sorbet au champagne. Bref, c’est la joie, la bonne humeur, entre chamailleries et câlins, règlements de compte et déclaration d’amour.
Fête chrétienne ou pas, Noël tirerai son étymologie du latin "Natalis dies". Ce jour de la naissance vient juste après la plus longue nuit de l’année et désigne, en Occident, le moment où les jours s’étirent à nouveau.

Soleil d'hiver
Soleil d'hiver ©Radio France

Célébrons l’hiver qui transforme la nature en œuvre d’art et nous fait fondre devant les roses de Noël ( hellébores) aux tons subtils, les roses de carêmes, un peu plus tardives, les perce-neige qui dégagent un peu de chaleur ou encore les cyclamens coum qui s’épanouissent de février à mars.
Vive l’hiver qui nous surprend à frissonner au coin d’une cheminée et à rêver de paradis lointains. " Je voudrais du soleil vert, des dentelles et des théières, des photos de bord de mer, dans mon jardin d'hiver " :

L'hiver on adopte le régime mille calories anti-déprime au coin du feu. La galette fourrée à la frangipane, les crêpes sautées au beurre salée, les truffes en chocolat. On chérie nos love handles ( poignées d'amour) tout en tricotant douillet pour les nuits coquines... et pourquoi pas en igloo.
"A cette fièvre je m'abonne pour découvrir où l'amour se love " :

On est givré mais on se soigne, à coup de blues d'hiver, d'opéra rock absurde, avec un grand Zappa de derrière les fagots, surréaliste et provocateur, qui dénonce le massacre d'un bébé phoque et conseille à un petit esquimau de ne pas manger la neige jaune, sur laquelle urinent les huskies :
"Dreamed I was an Eskimo frozen wind began to blow, Under my boots 'n around my toe. Frost had bit the ground below, It was a hundred degrees below zero (...) Watch out where the huskies go, and don't you eat that yellow snow. "Watch out where the huskies go, and don't you eat that yellow snow ".

Et enfin, comme la neige et le vent glacial nous font perdre tous nos repères, on retrouve volontiers notre âme et nos misères enfantines avec cette chanson de Noël écrite par Donald Yetter Gardner et reprise par George Strait, The Platters, Nat King Cole, The Chipmunks, le Hampton String Quartet ... et Spike Jones en 1948 :
" Tout ce que je veux pour Noël c'est mes deux dents de devant ! " : {% embed youtube hGnPnWVYGE0 %}