Menu
Écouter le direct

C'est Magnifip : Spécial Univers Django

Publié le
Replay émission du 25 avril 20172:01:17
Django Reinhardt en loge, le 01/01/1946 à New.York. Photo William Gottlieb/Getty
Django Reinhardt en loge, le 01/01/1946 à New.York. Photo William Gottlieb/Getty

Mardi 25 avril à 20h le jazz manouche est à l'honneur avec les musiques de Django jouées par lui et reprises par d'autres.

FIP explore un nouvel itinéraire et donne rendez-vous chaque mardi à 20h aux auditeurs pour une nouvelle échappée musicale. Une émission animée par Emilie Blon-Metzinger et réalisée par Massimo Bellini.

A l’occasion de la sortie en salles du biopic Django, ( le premier film d'Etienne Comar), un récit poignant de survie, Fip consacre une semaine spéciale à Django Reinhardt. Notre antenne se consacre au guitariste mythique qui a ouvert la porte du jazz à la six cordes acoustique. Des grands classiques aux titres rares, en passant par des extraits de concerts ou des reprises, C'est Magnifip ! parcourt l'univers, le destin légendaire et l'héritage du roi du swing et de son jazz manouche qui fait dorénavant partie du patrimoine culturel de la France.

Django est l’une des figures les plus emblématiques du foisonnement cosmopolite qui animait le Paris de l'entre-deux-guerres. Né le 23 janvier 1910 dans une roulotte stationnée à Liberchies en Belgique au sein d'une famille de manouche venue d'Europe Centrale, le guitariste travaille dans les bars et bals parisiens dès l'âge de 13 ans. Sa dextérité et sa passion sans faille font vite grimper sa réputation et en 1928, l'accordéoniste Jean Vaissade lui permet d'enregistrer son premier disque.

Le 26 octobre 1928, un incendie se déclare dans sa roulotte. Il perd l'usage de sa jambe droite et de la main gauche. Il reste près de 18 mois à l'hôpital et perd l'usage de deux doigts. Après 6 mois de rééducation et de travail sans relâche sur la guitare que lui a apporté son frère, il invente une nouvelle technique dont bon nombre de musiciens vont s'inspirer. En 1943 pendant l’occupation allemande, le tsigane fait vibrer et danser le tout Paris aux Folies Bergères. Django est dans sa bulle alors que ses frères tsiganes sont pourchassés et massacrés. Il ouvre les yeux petit à petit. Il finira par fuir le Paris occupé par les troupes allemandes en raison de son appartenance à la communauté «sinti». C'est ce que relate le film Django, interprété par Reda Kateb aux côtés de Cécile de France.

Nombreux sont les musiciens qui ont copié le "Style Django" ou s'en sont inspirés. De Jimi Hendrix à Marc Knopfler en passant par James Carter, Marcel Bianchi ou encore Oscar Aleman, la partition de notre programmateur musical Patrick Derlon nous balade sur la planète django et met à l'honneur les héritiers du "guitar hero" décédé le 16 mai 1953. Ecoutons Bireli Lagrène, acteur majeur du jazz actuel et monstre sacré du jazz manouche, qui dès l'âge de 4 ans ne vivait déjà que par et pour la guitare, en s'inspirant du style de son maître Django Reinhardt :